QUI est ANAIS ?

Dimanche 6 février 2005


Je m'appelle ANAIS, j'ai 55 ans, et je suis infirmière en psychiatrie.


Je vais essayer de relater au plus juste tous les évènements vécus
depuis ma rencontre avec B.Chapelle;


rencontre qui s'est faite par téléphone pour la première fois,
le mercredi 16 juin 2004.

Désespérée, et dans un état de profonde dépression,
j'étais prête à entendre et surtout à accepter, tout discours
promettant toutes formes de miracles !!!
Miracles qui ont bien eu lieu et dont en voici,
le témoignage écrit !!

Après avoir exercé pendant un an ma fonction d'infirmière au
CMP d'Annemasse (Centre médico psychologique), mon patron,
le docteur Sarrasin, psychiatre, mit un terme à notre collaboration
fin décembre 2003.


Celui-ci me reprochait des manquements, voir d'être dans un
état dépressif (diagnostic de psychiatre !)
En fait, on me reprochait de me substituer au médecin,
c'est-à-dire d'être trop à l'écoute des malades et surtout
d'essayer de les rassurer.
J'étais sidérée de ce faux prétexte, et désespérée des
conséquences que ce licenciement allait provoquer pour mon
avenir professionnel. Aussi, je vivais cette situation d'une
manière tragique à l'époque, m'étant complètement identifiée
aux reproches, surtout au terme « manquements » que je
remplaçais par « incompétences ».

Non seulement, je me faisais virer comme une « mal propre »
mais en plus, je me retrouvais sans revenus financiers, ce qui
m'obligea à faire une demande pour retourner travailler en
hôpital psychiatrique. Un endroit difficile, où personnel soignant
et malades baignent dans la même atmosphère de folie et de
souffrance au quotidien !!

Je dus attendre le bon vouloir de ma direction qui devait faire
le choix de ma nouvelle affectation. Cette attente dura deux mois
et demi pendant lesquels je m'étais mise en maladie.
A la mi-mars 2004, je fus convoquée par la directrice
Mme W...et sa collaboratrice, pour entendre le discours suivant :
-« Bien ! Comme personne ne s'est prononcé pour vous
reprendre et que je suis la seule à vous accepter,
voici mes conditions:
« Vous irez au service des entrants où vous serez évaluée
très régulièrement, et je vous interdis de faire de nouvelles
demandes pour repartir en CMP. »

Je me sentais soulagée d'avoir enfin une affectation mais à la
fois dégoûtée d'avoir inspiré autant de pitié pour que ces deux
femmes me fassent la faveur de me prendre dans leur service !!!

Je pris donc, mes nouvelles fonctions avec une étiquette
peu valorisante et quelques jours plus tard, je fus convoquée
par ma surveillante Dominique qui me reprocha mon
manque de communication avec mes collègues en me
citant l'exemple suivant:
« Vous êtes allée à la cafétéria accompagner des patients sans
en avoir averti votre collègue Hervé !!
Je ne veux plus que cela se reproduise » !!
J'étais tellement sidérée par cette nouvelle que je suis restée
sans voix !!
Car bien sûr que j'avais prévenu Hervé !
Oh ! Je tiens à préciser pour la suite de mon histoire, que la
plupart de mes collègues sont de jeunes diplômés !

Donc, au fil des jours, je prenais conscience que cette nouvelle affectation était   en fait un piége !!!
et que personne ne voulait venir travailler dans ce service, et pour
cause, les mauvaises conditions de travail :
« Obligation de faire des heures supplémentaires, que ça vous
plaise ou non !
Donc sans possibilité de récupération à cause du manque de
personnel auquel se rajoutait une surcharge de travail !
Aussi je faisais beaucoup d'efforts pour garder le moral ».
Le côté humain n'était pas pris en compte, car seul le côté
rentabilité comptait !!

Le rythme d'enfer que ce service s'était laissé imposer ne nous permettait plus,  

de prendre notre temps de pause et parfois c'était
le repas qui était supprimé, d'où une ambiance entre collègues
plutôt du genre tendue, voir agressive !!!

Je doutais de pouvoir résister à ce rythme et à cette pression
encore cinq ans pour atteindre ma retraite !!!
C'est dans cet état de fatigue et de désespoir total qu'un soir de
début juin 2004, Jacqueline, une amie de Paris, m'annonce par
téléphone qu'elle est heureuse d'avoir enfin trouvé du travail,
grâce aux méthodes « hors normes »de sa PSY, qui est à la fois
COACH et MEDIUM.

Amie, Jacqueline que j'avais rencontré au cours de différents
stages sur le DEVELOPPEMENT PERSONNEL du genre
Lise Bourbeau,
JACQUES Salomé et bien d'autres ......... !


o0o

Je pris donc mon premier rendez-vous téléphonique avec
B.Chapelle pour le mercredi 16 juin.

Celle-ci commença par m'expliquer que nous transportons
tous l'héritage génétique et émotionnel de nos ancêtres qui
sera plus ou moins RE-ACTIVE par l'éducation parentale,
scolaire, religieuse etc...et me donne les exemples suivants
de ma propre vie pour renforcer ses explications :

- « Vous dites qu'ANAIS n'est pas votre vrai prénom,
et que vous ne croyez pas au hasard !!!
D'accord ! »!

« Vous quittez la région parisienne pour habiter la ville
d'Annemasse en Haute Savoie, pour changer de vie,
croyant ainsi échapper aux blessures du passé
! Ok !

Hors, le fait de changer de prénom et de déménager,
pour essayer d'oublier les blessures du passé reliées à
votre famille, n'a eu pour effet que de les transporter
ailleurs »
!!

En voici une démonstration :
Ce que vous semblez ignorer, c'est que le prénom
« ANAIS » que vous avez choisi par hasard, est dérivé du
prénom ANNA, qui est aussi le prénom de votre mère !!!
Intéressant ! Non !

De plus, le choix de la ville d'ANNEmasse nous montre
à quel point la vie d'ANNE continue d'être une MASSE,
un poids pour
ANAIS
(sa fille) qui cherche à Valoriser
(Haute) sa VOIE professionnelle (Haute SAVOIE).


Regardez, comme quoi, vous restez inconsciemment
influencée par l'histoire pesante de votre mère, qui elle,
s'appelait réellement ANNA.
Voilà pourquoi le prénom d'ANAIS vous a été inspiré
par votre Ame !!!
D'après ce que vous me dites, votre mère ANNA est
décédée le 2/ 12/ 1990 et vous avez déménagé le
2 /12 /2000 dix ans après, jour pour jour !!!!!


Pourquoi ??
C'est l'AME de votre mère ANNA qui vous pousse à
chercher Votre liberté !!!!
Le 2/12 c'est le jour de la Ste VIVIANE qui signifie
" VIVANTE",

Ainsi en déménageant, le jour de la Ste Viviane
(anniversaire de la mort de votre mère ANNA),
ANAIS ressent l'ENVIE ( en vie ) de maintenir VIVANTE
une partie secrète et non résolue de l'histoire
d'ANNA morte !!!
Partie qui pèse comme une MASSE sur ANAIS !


Comme dans beaucoup de famille, vous avez été élevée
dans la croyance populaire :
« que toute vérité n'est pas BONNE à DIRE »
d'où l'origine de votre MALéDICTION et de votre « mal être »!!
Education où vous deviez vous taire et subir votre sort !!!

Les MOTS Non DITS à l'extérieur à HAUTE VOIX
restent MOTS DITS (Maux Dits, Maudits) à l'intérieur
provoquant ainsi la maladie = le mal a dit !!!

Malédiction signifie = mauvaise diction = mal dire.


B.chapelle continue de m'expliquer que:

C'est la charge émotionnelle magnétique
(positive ou négative) véhiculée par le NON-DIT
ou secret, qui prend corps
sous différentes formes dans la matière.
Donc en TRANSCODANT le monde de la matière, nous
pouvons re-constituer notre histoire, et ainsi la
MOT-DIT-FIER ». : « se FIER au MOT DIT » !!!



C'est à ce moment-là, que je fis part à B.Chapelle que
j'avais appris quelques temps après le décès de ma mère
ANNA que celle-ci avait tenu secret, un évènement tragique
et traumatisant, qu'elle avait vécu dans son enfance, en Pologne,
son pays d'origine.

Cet épisode me fut raconté par Catherine, une cousine qui vit
en Pologne et dont j'ai découvert l'existence suite au décès
de ma mère ANNA.
Donc, à l'âge de dix ans, ANNA, ma mère fut témoin dans
la maison de ses parents, de l'arrestation violente de son
cousin Stanislas par les forces de police.
Il était accusé d'avoir assassiné un membre du
gouvernement. Il fut, plus tard, guillotiné sur la place
publique.

Ce à quoi B.Chapelle répliqua :

Ce qui explique pourquoi inconsciemment vous
avez choisi d'être INFIRMIERE en PSYCHIATRIE.

Le cousin Stanislas avait certainement PERDU LA TETE
pour commettre un tel assassinat !!
Un ASSASSIN FOU !
Son geste lui vaudra de perdre définitivement la tête, guillotiné,
les mains attachées dans le dos, sur la place publique, !!!

Ce qui explique aussi, l'origine de vos paniques, quand,
dans le cadre de votre travail à l'hôpital, on vous demande
d'attacher certains malades plus ou moins violents !!!

Attacher les malades, c'est la partie de votre travail
d'infirmière en psychiatrique qui, aujourd'hui, est devenue
pour vous un véritable supplice, et qui vous attire des
reproches de la part de certains de vos collègues,
voir de votre hiérarchie.
Voilà pourquoi vous vous êtes sentie humiliée par le
docteur SARRASIN il vous a renvoyé vers le cousin
STANISLAS, l'ASSASSIN FOU
qui fait honte à la famille !!

Au Moyen-Age le nom de « SARRASIN »
était donné par les chrétiens à tout MUSULMAN.
A cette même époque, il existait une secte musulmane
appelée « la secte des ASSASSINS »
qui « Les fumeurs de HASHICH »
qui rançonnait et tuait !!

Donc l'origine du mot ASSASSIN vient
du mot Arabe HASHICH, une
drogue qui fait perdre la tête !!

En fait, vous subissez à- la MAL-é-DICTION de
votre mère, c'est à dire les conséquences de son silence,
et pour briser cette MAL-é-DICTION, je vais commencer
par vous dicter une lettre pour le docteur Sarrasin,
dans laquelle je vous ferai écrire les formules
MAGIQUES qui vous permettront de vous libérer
d'une partie de la charge émotionnelle négative
« humiliation » que vous avez vécue comme une
sentence et qui a été suivie de la peine capitale
appelée « renvoi » !!

Je dois dire que je me suis sentie soulagée
d'entendre les commentaires de B.Chapelle, car ils ne
remettaient pas en doute mes compétences professionnelles!!

 

o0o

 

COURRIER au DOCTEUR SARRAZIN

Jacques

Depuis notre dernière entrevue, je subis une forme de
mal-é-diction (mauvaise diction, donc le poids, la Masse
d'un MAL dire) dont je n'arrivais pas à déterminer
la cause jusqu'ici !!


C'est pourquoi, je viens vers toi de nouveau pour exprimer
mes MAUX à travers des MOTS.
« Les MOTS non DITS à l'extérieur à Haute Voix restent
MOTS DITS à l'intérieur (Maux Dits, Maudits) provoquant ainsi
la MALADIE , le MAL A DIT ».


A l'époque, je n'ai pas su te dire ce que je ressentais,
ayant MAL interprété ton comportement :
« Je croyais que tu voulais me tenir à distance ».


Ensuite, déstabilisée et débordée par de brusques changements
dans le service, enlèvement de la psy de liaison,
absence du cadre infirmier (démission) et sa remplaçante
absente pour raison de maladie à ce moment-là, la situation
n'a pas été favorable pour moi.


Tu as suggéré, c'est ainsi que je l'ai ressenti
« que j'étais incompétente, voire dépressive ! »
Alors, je me suis sentie blessée par ce diagnostique qui
aujourd'hui enfin prête à sourire puisque sur le plan
mondial, la France est devenue le premier consommateur d'anxiolyptiques et

d'antidépresseurs grâce à
nos MEDECINS SPECIALISES .....
Incompétence démontrée pour qui !!!

A bientôt de te lire " ANAIS "

 


Une fois le courrier terminé, à l'époque je fis part à
B.Chapelle de mon étonnement et de mon amusement sur le
choix des MOTS et des expressions qu'elle avait utilisés !!!


En fait le docteur Sarrasin était un passionné de « jeux de MOTS »
hors, B.Chapelle l'ignorait !!


Ce qui me donna encore un aperçu de sa clair-VOYANCE et me
poussa à poursuivre ma démarche pour l'envoi de ce fameux
courrier qui devait briser une partie de la MALéDICTION
transmise par ANNA ma mère !!


Aussi, B.Chapelle me prévint, que cette lettre n'était qu'un
début, et que d'autres devraient suivre afin de me permettre de construire en moi

un nouveau système de VALEURS !!!


Une fois ce courrier envoyé, j'eus l'impression qu'un poids énorme
m'était enlevé !!
Quelques jours après, je fus plus que surprise et heureuse de
recevoir une lettre sympathique du docteur Sarrasin, ce qui m'encouragea à continuer avec B.Chapelle quand celle-ci de
nouveau me proposa un nouveau courrier adressé cette fois-ci
à DOMINIQUE, ma surveillante, hiérarchie directe pour dénoncer
les mauvaises conditions de travail, et prévenir des risques qui
pouvaient en découler !!!
B.Chapelle m'expliqua que je me retrouvais confrontée aux
mêmes conditions de travail que pour le docteur Sarrasin, et
donc qu'il fallait intervenir tout de suite !!

Lors de la consultation du 23 juin 2004, B.Chapelle me fait
remarquer que le fameux cousin Stanislas,
était né le 8 / août /1898, jour de la St DOMINIQUE !!!
et me donna les explications suivantes :

« ANAIS vous ne trouvez pas étrange que Dominique
soit aussi le prénom de votre nouvelle surveillante !!
Et qu'en plus, elle porte un nom de famille dont l'étymologie
désigne une « EPEE », (l'Ancêtre de la guillotine.
Guillotine qui doit son nom au DOCTEUR Guillotin) !!!

Hors intéressant de constater que le cousin est mort
la tête décapitée par une LAME,
une EPEE !!
Les chiffres de sa date de naissance :
8 / août / 1898 =
1 + 8 + 9 + 8 = 26 = 2 + 6 = 8
cela donne le chemin de vie suivant :
le 8 / 8 / 8
C'est la carte de la JUSTICE dans le jeu du tarot qui porte
le chiffre 8 et la JUSTICE est représentée par une femme
qui tient dans une main la BALANCE et dans l'autre l'EPEE.
Ce qui signifie que c'est ANAIS, aujourd'hui qui tient l'EPEE
de la justice pour rendre les HONNEURS à sa famille,
en venant consulter B.Chapelle !!!

Reprenons, la combinaison 8 + 8 + 8 = 24,
donne le « chemin de vie 24 ».
Hors, demain, nous sommes le 24 juin, et par le plus
grand des hasards, c'est aussi la date de naissance de votre
frère aîné JEAN qui lui perd « la tête avec l'alcool » !

C'est pourquoi, c'est vous qui devez garder la tête haute,
à travers un nouveau courrier pour dénoncer les mauvaises
conditions de travail !!!

Voici, le message décodé de ce jour :
24 / juin / 2004 = 2 + 4 = 6 / juin / 2 + 0 + 0 + 4 = 6
Ce qui donne la combinaison suivante =
6 / 6 / 6 soit disant le chiffre du diable.
6 + 6 + 6 = 18 (la lune, le karma)
10 + 8 = 10 (la roue de fortune) et 8 (la justice) =
le pouvoir de MOT-DIT-FIER son KARMA par les MOTS !



Voici le courrier écrit sous la dictée de B.Chapelle où les
MOTS ont été choisis là encore, en fonction du sentiment
de honte qui me faisait courber l'échine et qui était relié,
pour B.Chapelle, au destin tragique du cousin Stanislas.
Oser briser le silence, ne plus se taire devant toute
forme d'injustice !!!

Le 23 juin 2004

Dominique

Voici le rapport alarmant concernant une journée de travail
difficile, qui risque de se répéter à cause d'un manque de personnel.
D'après les plannings de juillet et d'août j'ai constaté que la
situation risque de se reproduire puisque de nouveau nous allons
nous retrouver en manque d'effectif :
« C'est-à-dire trois infirmières au lieu de cinq ! »
Ce jour-là, cette situation a occasionné des débordements dans
tous les sens, dû à une surcharge de travail.
L'urgence était telle que les trois infirmières n'ont pu prendre
leur pause, ni leur repas du soir !! ( en plus de débordement )!

Ces conditions de travail répétées risquent d'entraîner de
la part du personnel un manque de patience, une baisse de
moral, et une grande fatigue, mettant ainsi en danger la vie
des patients !
( fin du courrier )


Petite précision pour le lecteur :
Dans le courrier quand je parle de débordements, et de danger
pour les patients, je fais référence aux différentes tentatives de
suicide dont une particulièrement violente à laquelle les autres
malades ont été obligés d'assister, qui s'est accompagnée d'une
mise en isolement plutôt musclée provoquant une angoisse
collective dans tout le service !!!!

Ce courrier fut déposé dans le bureau de ma Surveillante
DOMINIQUE le jeudi 24 juin et celle-ci me convoqua le jour même. D'entrée, elle fit preuve d'agressivité verbale à mon égard !!!!


Déstabilisée par sa réaction, je me sentie de nouveau anéantie, démunie !!!
et je fis de nouveau appel à B.Chapelle qui dans la foulée me
dicta le courrier suivant à remettre immédiatement :

Dominique le 25 juin 2004

Ce courrier pour t'exprimer mon mécontentement face
à ton comportement que j'ai ressenti comme étant agressif
le jeudi 24 juin.
J'ai été tellement suffoquée par la violence de ta réponse
que je n'ai pas pu répliquer sur le coup.
Et depuis je garde ça en moi comme une blessure.
Ce qui m'amène à te l'écrire pour me permettre de
l'extérioriser et ainsi d'être mieux avec moi-même.
Anaïs

B.Chapelle m'imposa de lire cette lettre à haute
voix à Dominique et de la lui remettre afin de continuer
de désactiver en moi la MALéDICTION transmise
par ma mère ANNA, choquée ENFANT par l'arrestation
VIOLENTE du cousin Stanislas, né le jour de la
St Dominique qui a été jugé
ASSASSIN et GUILLOTINE.

D'où pour moi aujourd'hui, cette difficulté à répliquer sur
le coup quand on m'accuse, car j'ai peur moi aussi
« d'être mise à mort ».

Je me demandais si j'allais pouvoir un jour trouver la
paix intérieure ; enfin poussée énergiquement par B.Chapelle,
je me retrouve finalement face à Dominique avec ma lettre,
qui en retour me précise qu'elle a de bonnes raisons de me
parler sur ce ton. Elle rajoute aussi sec, qu'elle en a assez
d'entendre certaines de mes jeunes collègues venir se plaindre
à mon sujet !!!
Et me lança d'un ton bourru :
« ne compte pas sur moi pour savoir qui moucharde,
débrouille-toi toute seule !!!
De nouveau, je me sentis envahir par une vague de
désespoir, et j'appelai B.Chapelle en urgence, qui me rassura
sur le déroulement du processus !! Pour elle, j'étais en train
de vivre une nouvelle naissance, et j'en étais au stade des
contractions !!!

 

Elle me demanda d'arrêter de me conduire comme une esclave
avec mes collègues, c'est-à-dire d'arrêter de me prendre pour
leur mère, et d'être aux petits soins pour elles,
( entre autre de leur faire le café etc.....) et de nouveau
m'imposa la rédaction d'un courrier destiné à DOMINIQUE
avec photocopies jointes pour mes autres hiérarchies
(de la plus petite à la plus haute autorité).
Courrier dont voici le contenu :

Dominique le 26 juin 2004

Suite à notre discussion du vendredi 25 juin concernant
des faits qui me seraient reprochés, je demande qu'une
réunion soit prévue le plus rapidement possible pour
que soient présentes les personnes qui se sont plaintes
à mon sujet sur ma manière de travailler .
Cette réunion me permettra d'éclaircir cette situation
qui est une porte ouverte à toutes les calomnies.
Ceci afin que je puisse de nouveau travailler dans une
meilleure ambiance !!!!

Photocopie adressée au Directeur M........ !!!
Docteur D..........!!
Chef de secteur L...........!!!
Chef de service D........... !!


Soutenue par B.Chapelle, j'étais remontée à bloc,
et plus question de me laisser humilier par qui que ce soit !!

B.Chapelle m'expliquait avec patience que si je n'avais pas
exprimé mon mécontentement à DOMINIQUE par ces courriers,
je ne me serais jamais aperçue que finalement se reproduisait
en coulisse le même scénario qu'avec le docteur Sarrasin !!!

Et que cette fois-ci, j'avais réagi pour défendre mes valeurs
et pour ne plus me laisser jeter comme « une mal propre ».

Mais, quelques jours après, le 29 juin, je vécus une
expérience qui a agit comme une sonnette d'alarme !!!

Le 29 juin date anniversaire de la naissance de mon père !!!
-« Une patiente est arrivée attachée, donc je me suis
retrouvée dans l'obligation de la mettre en contentions
avec l'aide des ambulanciers.
Je m'aperçus trop tard que je l'avais mal attachée, détail
qui n'avait pas échappé au médecin psychiatre qui avait
déjà fait appelé d'autres collègues » !

Pour moi, le fait de ne pas avoir réagi immédiatement,
fut un test qui me démontra que je n'étais plus à la hauteur
de mon poste !!!

Je me suis sentie de nouveau envahir par un profond
désarroi, je détestais les contentions, et là devant le médecin,
j'avais fais preuve d'incompétence !!!!

Pourtant depuis que je faisais ces courriers, j'avais de plus
en plus confiance en moi !!
Mais quelque part je refusais d'entendre la voix de B.Chapelle
qui insistait lourdement :

« ANAIS, il va falloir accepter l'idée de changer d'activité,
de quitter cet endroit où la nature humaine fait preuve de
violence aussi bien du côté malade que du côté personnel
soignant ».

OK! ANAIS !
Vous avez bien défendu votre honneur en envoyant les
différents courriers à vos hiérarchies et en vous confrontant
à elles oralement !!

Vous avez BIEN DIT ce que vous ressentiez, donc votre
AME vous donne sa BENEDICTION pour changer de VOIE
professionnelle !!!
Souvenez-vous pourquoi vous êtes venue à ANNEmasse
en HAUTE SA-VOIE !!
Emménager à ANNEmasse 10 ans jour
pour jour après la mort de votre mère ANNA !
Tout simplement parce que votre mère avait 10 ans quand
elle a assisté à l'arrestation de son cousin STANISLAS !

 

juillet 2004:

B.Chapelle est partie en vacances, mais elle m'a laissée son
numéro de portable pour que je puisse la joindre quand j'aurai
fini de recopier, ma lettre de motivation, qu'elle m'avait aidée
à rédiger !!!
Aussi, je pris contact avec B.Chapelle le
dimanche 11 juillet 2004,sur son lieu de vacances !

Elle me félicita chaudement d'avoir fini ma lettre et me proposa
dans la foulée de la déposer ainsi que mon CV, directement dans
la boîte aux lettres de l'agence d'intérim ??? à Genève.

Me sentant très réticente, elle commença en argumentant
que c'était le jour de la St BENOIT
(qui vient de BENEDICTION =
bonne diction = bien dire),
donc de bonne augure !!


Et elle poussa le bouchon, en me menaçant des pires choses
pour les jours, voir les mois à venir si je n'allais immédiatement déposer ces lettres, comme elle me le demandait !!

Ce que je finis par faire, après avoir essayé d'amadouer
B.Chapelle, qui resta inflexible et impitoyable .
J'avoue que j'avais tendance de nouveau, à me laisser
envahir par les mises en garde répétées de mon entourage
qui me disait qu'à 54 ans, personne ne voudra plus m'engager.

Mes amis critiquaient les méthodes de B.Chapelle et
essayaient de me convaincre que cette femme était
un véritable gourou dont je devenais progressivement
dépendante.

Ma réticence à changer d'emploi fut telle, que cela
produisit une réaction plutôt inattendue,( enfin pour moi ),
puisque B.Chapelle m'avait prévenue !
« Cela faisait quinze jours que j'avais déposé mes lettres
et je n'avais toujours pas été contactée par l'agence d'intérim.
Aussi B.Chapelle m'obligea à appeler la responsable par
téléphone qui m'apprit qu'elle ne possédait aucun courrier
à mon nom !!!

Réaction logique pour B.Chapelle qui me tint le
discours suivant :

« Il est évident que si vous faites une lettre de motivation,
en contrepartie vous devez écrire une lettre de démission sinon,
la MALéDICTION, va se
matérialiser dans votre prochain job !!!!!

Un message vous est envoyé à travers l'arrivée de ce
nouveau patient âgé de 26 ans qui vient de la prison où il
purge une peine de 14 ans pour ASSASSINAT, et VOL.

Un petit clin d'œil de la part du cousin STANISLAS !! Non !!

Et vous combien de temps allez-vous rester prisonnière
de vos croyances antérieures , alors que je vous ouvre à
cet instant présent les portes de la liberté, par le fait
de DEMISSIONNER !!!!

J'avais peur de l'insécurité matérielle !
De plus, j'avais du mal à croire que B.Chapelle puisse
posséder le pouvoir de pré-VOYANCE qui lui permettait
de lire l'avenir et surtout de l'interférer à l'instant présent !!!!

Finalement, plus d'un mois après, la peur au ventre
le 30 août 2004, j'envoyai ma lettre de démission,
lettre qui aurait dû être faite en juillet !!!
Ce qui repoussa mon préavis de deux mois,
jusqu'à fin octobre !!!!
Depuis le 11 juillet 04 que j'avais déposé ma lettre
de motivation à l'agence d'intérim, je n'avais reçu aucune
proposition d'emploi, aussi, je commençais à regretter
d'avoir écouté B.Chapelle ; je subissais impuissante
l'effet des critiques plutôt alarmistes de mon entourage
familial et amical, et professionnel.


C'est pourquoi, j'acceptais l'offre de DOMINIQUE ma
surveillante quand celle-ci vint me proposer de rempiler
un mois de plus. Au moins j'étais sûr d'avoir un mois
de paye !!!!! Ce qui déplut à B.Chapelle qui me prévint
qu'il y aurait des retombées futures négatives !!!!

Donc, le 11 / 09, à 6h du matin, en me rendant à mon
travail à l'hôpital, ma voiture fit un tête à queue, dégâts
matériels importants, mais heureusement, je ne suis pas
blessée !
B.Chapelle me signale que cet accident a lieu deux
mois après, jour pour jour avec le 11 juillet date de l'envoi
de ma lettre de motivation !!!

Elle m'explique que si j'avais fait ma lettre de démission
en même temps, comme elle me l'avait demandé à l'époque,
aujourd'hui samedi 11 septembre, mes deux mois de préavis
seraient finis !!
C'est une simple démonstration du pouvoir magnétique de ma CLAIR-VOYANCE, PRE-VOYANCE !


Là, encore, heureux hasard, dans la même journée, l'agence
d'intérim me proposa une mission d'une journée, dans une
fondation en Suisse en qualité d'EDUCATRICE, mon rêve !!
Le plus étrange c'est que je devais effectuer cette mission,
le lendemain, le dimanche 12 septembre, jour de mon
anniversaire !!!! Incroyable !!!!
B.Chapelle me prévint de nouveau :
DEMAIN (12 / 09) est un autre jour ;
mais DEMAIN dépend d'AUJOURD'HUI (11/ 09)
accident pour aller rempiler à l'hôpital qui
lui-même dépend d'HIER (11/ 07) date de l'envoi de la lettre de motivation et CV !


Le 28 septembre, B.Chapelle me secoue parce que je me
lamente, de ne pas avoir reçu de confirmation écrite d'un
accord passé oralement, le 7 septembre avec le directeur
d'un centre d'handicapés en vue d'une future embauche.

B.Chapelle de nouveau me dicta une lettre pour me
remettre dans l'action, au lieu de rester à me lamenter
sur mon sort !!!


Monsieur S..... le 28 septembre

Nous nous sommes rencontrés le 7 septembre 2004 pour
un entretien concernant une possibilité d'embauche !
Satisfait, vous m'avez donc conseillée de participer à une
réunion de travail dans votre établissement, où je pourrais
rencontrer la psy et la date fût fixée pour le 22 septembre.

Pendant cet entretien, vous m'avez aussi proposée de
m'envoyer une simulation de salaire dont je n'ai eu aucune
nouvelle, malgré deux relances de ma part.

Je suis toujours dans l'incertitude concernant votre décision
à mon égard, c'est-à-dire : « est-ce que mes aptitudes
professionnelles vous intéressent oui ou non puisque vous
sembliez très intéressé ???

Aussi, un courrier de votre part serait le bienvenu, ce qui
permettrait de mettre fin à un malentendu !!!!
Dans l'attente d'une réponse ........

( Voici un extrait de la réponse que je reçus
« ..... le budget étant trop serré, la création du poste
d'EDUCATRICE était suspendu ......... ».!!)


Aussi, suite à ce courrier, je décidai de ne plus appeler
Béatrice, étant tiraillée entre ses conseils et ceux de mon
entourage. Après tout, pour l'instant, je me sentais en
sécurité financière puisque DOMINIQUE m'avait reprise
jusqu'à mi-novembre !!

Le 23 novembre, paniquée par le fait de ne pas avoir eu de
propositions d'embauche, en urgence, je contacte B.Chapelle,
après presque deux mois de silence, afin qu'elle me rassure
et me trouve une solution !!!

Car par peur de l'insécurité financière, je lui dis que j'avais
encore l'intention de rempiler à l'hôpital pour le mois de
décembre !!!

Alors là B.Chapelle se fâche et me déclare que je n'aurai
pas de propositions extérieures tant que je passais mon
temps à rempiler dans un endroit que je n'aimais pas.

En fait, elle me reprocha d'avoir un comportement
en contradiction avec le contenu de mes lettres
de motivation :

Dans vos lettres de motivation, vous avez exprimé votre
désir d'être « EDUCATRICE ».
Que grâce à vos quinze années de différentes formations
dans le domaine du développement personnel, vous avez
réussi à acquérir une certaine confiance en vous et une
nouvelle compréhension de la vie et de la nature
humaine !!!!.
Comment voulez-vous prodiguer aux autres des
conseils et du réconfort, alors que vous passez votre temps
à vous laisser influencer par votre entourage pessimiste,
aveuglé par les croyances de cette société ???

Seule la DEMARCHE attirera la MISSION, ne rempilez
pas et vous aurez du boulot !!!
Ce n'est plus la peine de m'appeler si c'est pour vous plaindre
et ne pas faire ce que je vous demande !!!
Quand vous allez acheter du pain chez votre boulanger
celui qui possède le don de faire le pain, vous ne doutez pas
de la qualité de sa marchandise !!!
Vous avez goûté son pain et vous l'avez trouvé bon,
c'est pourquoi vous revenez en acheter !!!
Eh ! bien, pour moi c'est comme pour le boulanger, je vous
ai fait vivre différentes expériences grâce auxquelles
aujourd'hui, vous n'êtes plus en dépression.
Ces expériences vous ont permises de retrouver votre
dignité intérieure, puisque DOMINIQUE vous demande
pour la 3ème fois de rempiler !!!!
Pourtant si je ne vous avais pas dicté ces courriers,
aujourd'hui, vous seriez très mal !!!

Jacqueline vous a pourtant dit clairement que c'est
grâce à mon DON de préVOYANCE, clairVOYANCE
qu'elle avait son job aujourd'hui !!!
Et pourtant elle aussi doutait, et je l'ai secouée, menacée
plusieurs fois avant qu'elle finisse par faire ce que je lui
demandais, c'était une vraie tête de mule !!

Mais cela fait partie de mes attributions de vous secouer,
n'oubliez pas que je suis un vrai coach !!
et que j'affirme sans aucun doute qui je suis :
c'est-à-dire je suis à la fois un psy, un coach ,
et un médium extra-ordinaire !
Je suis le pouvoir des trois en UN !


Après cette belle engueulade, je n'ai pas eu le courage de
rempiler, et deux jours plus tard, je reçus deux propositions
d'emploi dont je fis tout de suite part à B.Chapelle qui me
donna les explications suivantes :

« Voilà une bonne nouvelle, l'histoire du cousin STANISLAS
suit son cours !!!
ANAIS nous sommes le 25 novembre jour de la Ste Catherine,
qui est aussi le prénom de votre cousine que vous avez
retrouvée en POLOGNE et qui vous a raconté l'histoire de
STANISLAS !
GARDEZ ceci en mémoire :
Ste CATHERINE a été décapitée sur Ordre de
l'empereur MAXIMIN ! Eh ! Oui ! Elle a perdu la tête »


J'ai donc commencé en tant qu'intérimaire, le 26 novembre
jour de la St DELPHES,( l'Oracle d'APOLLON) à la Fondation
dans un poste d' EDUCATRICE, ( mon rêve !!).

C'était dans cet endroit que j'avais effectué mon essai,
le jour de mon anniversaire le 12/09,
( jour d'APOLLON ), et que la veille j'avais eu le
fameux accident de voiture, une mise en garde d'après
B.Chapelle !!!
Le 2 décembre 04, la Fondation me prolonge ma mission de 3 mois.
( hors c'est la date anniversaire de la mort de ma mère ANNA
et de mon arrivée à ANNEMASSE .)

La MASSE d'ANNE,c'est-à-dire le poids de la mal-é-diction
qui est le poids du SECRET, du NON-dit qui était un
MAUVAIS CHOIX, comme vous allez pouvoir le découvrir
dans ce qui suit !» )

A la mi-décembre, par l'agence d'intérim, je reçus une autre proposition d'emploi, mais fixe celle-là, pour retravailler dans
un hôpital toujours en Suisse : « la résidence du
NANT d'AVRIL » à partir du 5 janvier en tant
qu'INFIRMIERE.
Je décidai d'accepter l'offre, malgré les réticences de
B.Chapelle pour qui le côté HOPITAL et INFIRMIERE,
dérangeaient!
Je lui exprimai ma peur de ne pas avoir d'autres
opportunités !!! Elle me laissa vivre mon expérience !!

Hors dès le premier jour, le 5 janvier 2005, je me
retrouvais à faire équipe avec une certaine DOMINIQUE,
du genre pas du tout aimable !!!!
Et le lendemain, j'appris par une autre infirmière qu'elle
avait été raconter partout que j'étais maladroite et
incompétente !! Je ne comprends pas pourquoi, je me
retrouve de nouveau confrontée à une DOMINIQUE !

Aussi j'appelle Béatrice au secours, pour qu'elle
m'explique pourquoi, et surtout pour qu'elle me donne
la démarche à faire pour enrayer cette MALéDICTION
qui risquait de me faire perdre ma place !!


Voici les explications de B.Chapelle :
« D'abord , je tiens à vous préciser que je vous avais
prévenue de ne pas rempiler dans un hôpital, en tant
qu'infirmière alors que vous aviez la possibilité de
réaliser votre rêve :

être EDUCATRICE. Vous avez préféré choisir la
sécurité financière dans un poste fixe,
c'est-à-dire « le confort matériel » !!
Je vous ai laissé libre de votre choix, afin que vous
puissiez vous apercevoir que dès que choisissez le
confort matériel, sur le plan relationnel ça cafouille !!

Donc en revenant dans un milieu où vous avez eu
des MAUX à travers des MOTS avec DOMINIQUE
votre dernière surveillante, vous alimentez et
rendez vie de nouveau aux dernières expériences vécues !!!


Je vous rappelle que vous m'avez dit, que vous n'étiez
pas très à l'aise avec les méthodes de travail de
cet HOPITAL.
Reconnaissant vous-même votre manque de pratique
pour certains soins, vous redoutiez les remarques ...
D'où certaines critiques de la part de Dominique !!!

Donc, Béatrice me donna la solution suivante :
-« Commencez par inviter Dominique à boire un café
au moment de la pause pour lui dire que vous n'avez pas
apprécié qu'elle fasse des critiques dans votre dos sur
votre façon de travailler et que la prochaine fois elle
vous en fasse part directement.
Autant BIEN DIRE les choses dès le départ !!!


J'ai donc suivi le conseil de B.CHAPELLE, et suite à cette petite
remise à niveau, Dominique fut charmante avec moi, ce qui
nous permit de travailler dans une bonne ambiance !

Catastrophe !! Le 27 janvier 05, la mort dans l'âme,
je suis obligée de quitter, de DEMISSIONNER de la résidence
du « NANT d'AVRIL » mon PERMIS de travail est REFUSE, dossier incomplet !!!

La responsable de l'intérim a reconnu s'être trompée
en remplissant les formulaires pour l'administration !!!!

Le fait de ne pas avoir de permis de travail m'empêche
d'être embauché pour un emploi fixe, et il faut compter
au moins trois mois pour qu'un permis soit délivré

Béatrice m'explique que je suis seule responsable
de ce qui m'arrive :
« Souvenez-vous ANAIS, vous n'avez pas fait
confiance à mes talents de pré-VOYANTE !
Vous êtes RESPONSABLE de tout ce qui vous
arrive aujourd'hui !!

Un petit rappel : l'année dernière, le 11 juillet 04,
j'ai dû argumenter lourdement pour que vous alliez déposer
dans la boîte aux lettres de l'agence, votre lettre de motivation
et votre CV, d'où la répercussion pour aujourd'hui ??

Cette année, en répercussion de cette démarche,
L'agence vous a trouvé un emploi fixe en tant qu' INFIRMIERE
avec une DOMINIQUE, les mêmes ingrédients que dans votre
ancien HOSPITAL à ANNEmasse

.( dont vous REFUSIEZ de DEMISSIONNER )
Toujours en juillet de l'année dernière, quinze jours
après le 11, j'ai dû me fâcher pour que vous appeliez
l'agence d'intérim, étant sans nouvelle de leur part .

Ce que vous avez fait le 26 juillet sans vous rendre compte
que ce jour-là, c'était le jour de la Ste ANNA, fête de votre
mère et donc d'ANAÏS qui est un prénom dérivé d'ANNE,
ANNEmasse, dur d'arrêter de MAL DIRE pour enfin accepter de BIEN DIRE ,

car la MASSE de l'éducation d'ANNE pèse !


Tout ce qui vous arrive aujourd'hui au 27 janvier 2005
est la résonance des choix concrets que vous avez fait
à cette époque :


Le REFUS DU PERMIS de travail
d'aujourd'hui vient en résonance qu'à l'époque en
contrepartie de l'envoi de votre lettre de MOTIVATION
vous n'aviez pas envoyé votre lettre de démission.

Vous ne l'avez postée finalement que le 30 août !!!
soit 50 jours après !!!

Vous n'avez pas fait confiance à mes dons de
clairVOYANCE !! [/color] qui pourtant ne cessent de vous montrer le chemin !


« REFUS de démissionner du TRAVAIL
se répercute aujourd'hui en
PERMIS-ISON de TRAVAIL-LER REFUS-ER»


L'attribution du permis de travail sera reportée,
donc retardée, ce sont les prochaines démarches que je
vous donnerai à faire qui attireront la date de
VALIDATION du PERMIS.

Ca peut vous paraître présomptueux, mais je possède
ce pouvoir magnétique !!!!!

Je vous avais prévenue à l'époque des conséquences
pour le futur !!
La peur de l'insécurité financière n'est plus un argument
valable, car depuis le 26 / 11 que vous travaillez pour
l'intérim jusqu'à maintenant vous avez gagné 7200 € ;

alors qu'en restant en France vous n'auriez gagné que
4500€ pour la même période !!!
Vous avez 2700 € de bénéfice !!
Les chiffres parlent d'eux-même !

Alors, maintenant ANAIS va-t-elle enfin
faire totalement confiance à la CLAIR-VOYANCE
et à la PREVOYANCE de B.Chapelle,
afin d'attirer ce PERMIS de TRAVAIL
rapidement ??


Aussi, je prends rendez-vous avec B.Chapelle qui choisi,
le 8 février bien décidée à mettre
en pratique tout ce qu'elle me demandera !!

Celle-ci me fait remarquer que c'est le jour de la
Ste JACQUELINE, prénom de l'amie
qui m'avait permis de rencontrer B.Chapelle !

Et chose incroyable, c'est ce jour-là que j'ai reçu mon
PERMIS de TRAVAIL !!!

o0o

Voici une anecdote de cette journée du 8 février :

"mon permis de travail en poche, je me promène sur les
bords du LAC Léman, quand soudain, je vois une DAME
tomber d'un bateau qui se met à crier
« Au secours, aidez-moi » !!
Et sa vie fut sauvée !!
Le soir même, je raconte cette histoire à
B.Chapelle avec qui j'ai rendez-vous et celle-ci
me la décode ainsi :La « DAME du LAC est SAUVEE, elle est VIVANTE !
Dans la légende du roi Arthur , la DAME du LAC s'appelle
la fée VIVIANE !
Votre mère est morte le jour de la Ste Viviane,
ce qui signifie que vous allez retourner vers la Fondation
là où travaille, VIVIANE celle qui est VIVANTE !!!

En fait la Fondation me reprit en tant qu'intérimaire pour
le poste d' EDUCATRICE, et B.Chapelle me poussa à postuler
pour un emploi fixe et je reçus la réponse positive
le 14 AVRIL jour de la St MAXIME 3 jours,
après le 11 AVRIL fête de la STANISLAS.

Souvenez-vous !!!
Le 25 NOVEMBRE 04 : Ste CATHERINE,
qui a été décapitée sur ordre
de L'empereur MAXIMIN.



ANAIS a pour cousine Catherine qui vit en Pologne.

C'est elle qui lui a raconté l'histoire dramatique vécue par sa mère ANNA et le cousin STANISLAS !

Et c'est aussi ce jour-là que je reçus deux propositions d'emploi, dont celle de la Fondation ! .

Le 14 AVRIL 05 : ST MAXIME ,
ANAIS retrouve sa tête ,sa dignité, elle est embauchée par la FONDATION
en qualité d'EDUCATRICE,
dans une autre structure
ce qui lui permet d'être séparée de
sa collègue VIVIANE,
qui devenait imposante !!

Elle touche un salaire de 3000€ par mois, soit 1200€ de plus
de ce qu'elle gagnait en France .


HOPITAL du NANT D'AVRIL et DOMINIQUE :

HOPITAL : endroit où ANAIS garde son titre d'infirmière en
Psychiatrie, c'est-à-dire les travaux forcés !!Ainsi, en
gardant ce poste, par peur de l'insécurité financière elle
continue cette fois-ci consciemment de véhiculer la
malédiction d'ANNA sa mère.

NANT : étymologie qui signifie « OTAGE GAGE, CAUTION »
ANAIS a mis sa vie en GAGE pour STANISLAS


AVRIL : 11 AVRIL fête de STANISLAS (cousin d'Anaïs)
Cela nous renvoie au 11 juillet et au 11 septembre


DOMINIQUE : date de naissance du cousin STANISLAS
(8/08/1898) .

FONDATION : base d'une nouvelle construction, ANAIS est
embauchée comme EDUCATRICE avec un
salaire de 3000€.( environ 1200€ de plus qu'en
France !)

Elle ne sera plus avec son ex collègue
Viviane (dont la fête le 2/12 renvoie à la date
anniversaire de la mort de sa mère)


14 AVRIL : Date d'embauche, jour de la St MAXIME, le
maximum, trois jour après le 11 avril jour de la St
STANISLAS.

La première fois qu'ANAIS fera un essai dans cette fondation,
c'était le dimanche 12/09/04 jour de son
anniversaire
!!!!

! Ce qui signifie que vous êtes la réincarnation de STANISLAS,
d'où le choix de votre prénom ANAIS dérivé d'ANNA

et dont on retrouve l'anagramme dans STANISLAS, SARRASIN ASSASSIN !!!


Du 11 juillet au 11 avril = 9 mois naissance
11 septembre accident veille de la naissance d'ANAIS (12 /09)
c'est ce jour-là
que STANISLAS a été guillotiné !
D'où l'accident de voiture quand vous retourniez à l'hôpital
pour vous empêcher de rempiler dans l'enfer psychiatrique,
afin d'écouter la CHAPELLE.


ASSASSIN = lettres d'ANAIS dans ce mot
SARRASIN= lettres d'ANAIS dans ce mot
STANISLAS= lettres d'ANAIS
ANAIS = GRACE , pardon .


Depuis ANAIS est heureuse, et elle s'est achetée un appartement
sur mes conseils ,

et son adresse est: 6 rue du docteur p...........!
Un docteur!! Décidément !!!


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×