cccccccccccccccc

CHIRAC suite

 


SUITE de CHIRAC


JOURNALISTE: Y-t-il un personnage que vous connaissez mal,
qui vous intrigue et sur lequel vous aimeriez en savoir plus

J.CHIRAC répond: Je suis assez intrigué par la personnalité et
la vie d'ALIENOR d'AQUITAINE..................je pense
 qu'elle fait partie de ces femmes qui ont laissé leur
 empreinte dans l'histoire parce qu'il y avait en elle
 de l'ARTISTE,du POLITIQUE du CHEF MILITAIRE...............

Alors mes Amis avez-vous maintenant saisi.........

*****


ALIENOR d'AQUITAINE qui se trouve être la grand-mère
de BLANCHE de CASTILLE qui est elle-même la grand-mère
 de PHILIPPE LE BEL.......
 

BLANCHE de CASTILLE qui est née le 4 mars 1185
nous renvoie à la date de naissance de LAURENCE
fille AINEE de Jacques Chirac!
Laurence est née le 4 mars 1958 ( intéressant de 1185
 et et 1958 , fin de date 85 ou 58 ........)

Blanche de CASTILLE qui a fait MASSACRER les CATHARES,
et dont la célèbre date du dernier BUCHER reste en mémoire
puisque c'est la date du 16 mars MARIAGE de
BERNADETTE et de JACQUES ..........

16 mars 1244 = BUCHER de Montségur
16 mars 1956 = mariage de J.Chirac et Bernadette
16 mars 1998 = Le Vatican fait une déclaration sur
 la shoah reconnaît une certaine responsabilité .....

Le POIDS de la MEMOIRE collective semble TERRASSER
laurence fille des époux chirac, ne serait-ce que par
le prénom qui lui a été attribué qui est
MALEDICTION pour ELLE !

Le fameux ST LAURENT a été BRULE VIF, sur un BUCHER,
pour avoir refusé de donner le TRESOR DU PAPE
à l'empereur ..........Un peu comme Jacques de Molay
qui lui a été brûlé sur ordre de Philippe le BEL, parce
qu'il refusait de donner son trésor........Les templiers
étaient sous la protection du pape .........

 

Aujourd'hui, LAURENCE,
la fille de J.Chirac, est ANOREXIQUE et a des
tendances suicidaires.....
Je tiens à rappeler que les CATHARES avaient des idées bien
particulières avec la NOURRITURE.........
Il s'avère que LAURENCE à la BASE était MEDECIN,
et qu'elle a travaillé durant 4 années au
SAMU de PARIS.........que son père a crée.........!!
cela nous rappelle l'ordre des HOSPITALIERS.........


*****

Sous de faux prétextes, Philippe le BEL a fini par
 s'approprier le TRESOR des TEMPLIERS, terres, etc.......
domaines (COINCIDENCE, les CHIRACS ont un CHATEAU )
soi-disant pour ensuite le distribuer aux HOSPITALIERS,
 en se servant au passage GRACEMENT ........évidemment !!


ESSAYEZ de LIRE jusqu'au BOUT


Jacques Chirac et le château désenchanté ARTICLE paru
le 17 aout 2001 dans le JOURNALl’HUMANITE .

Selon le Canard enchaîné, le président de la République
 aurait acheté sa tranquillité personnelle avec les
deniers publics autour de son château de Bity.

Glacis protecteur. N’importe quel châtelain qui se respecte
 souhaite que le domaine qui entoure sa demeure soit
 naturellement vaste, vierge, impénétrable. Le château de
Bity dispose naturellement d’un tel terrain alentour, giboyeux,
 agrémenté d’étendues d’eau.


Le maître des lieux, Jacques Chirac, n’en avait pourtant pas l’usage.
Selon les révélations du Canard enchaîné, il aurait donc
demandé à la Fondation Georges-Pompidou,dont il était le trésorier,
d’acquérir le terrain sous couvert de larges subventions de la Mairie
de Paris.

 

Le projet alibi annoncé évoquait " l’implantation d’un centre
de vacances pour PERSONNES AGEES ".


Le projet réalisé consiste en une longue jachère. Le président
de la République aurait donc acheté sa tranquillité personnelle
avec les deniers publics.

Depuis son achat par Jacques Chirac en 1969, le château de Bity est
sous les feux de la rampe. La demeure du XVIe siècle, achetée
pour un prix défiant toute concurrence, fut classée monument
historique quinze jours après son acquisition par Jacques Chirac
alors secrétaire d’État aux Finances. Il bénéficia ainsi d’aides
publiques.

En 1995, le Canard enchaîné avait déjà épinglé Jacques Chirac
quant
à ses déclarations de patrimoine, évoquant encore une fois le
château de Bity.
C’est dans sa livraison de cette semaine dernière que
l’hebdomadaire a remis le feu aux poudres.

Selon les investigations du Canard enchaîné, la générosité de la
Mairie de Paris et du conseil général à l’endroit de la Fondation
 Georges-Pompidou a connu une franche augmentation à partir
de février 1978, date à laquelle elle a acheté le terrain jouxtant
la propriété du couple Chirac à Bity.

 

Ces sommes auraient été prélevées sur le budget destiné aux
 PERSONNES AGEES.
Alors trésorier de la fondation, Jacques Chirac aurait fait
 cette proposition lors d’un conseil d’administration comme
 en attestentles fac-similés publiés par le journal :
 " M. Chirac fait part aux membres du conseil d’administration
 d’un projet de dons manuels qui devraient être affectés au
 profit de la fondation pour une somme de 500 000 francs.

Ce don est fait sous réserve de l’affecter à l’achat d’un terrain
situé à Bity,dépendant de la commune de Sarran, en Corrèze.

 M. Chirac expose quel peut être l’intérêt d’une telle
acquisition, dont le financement est assuré entièrement à l’aide
de ce don manuel…

" Juste à ce moment-là, un don de 500 000 francs ? Surprise !

 cela correspond au prix du domaine visé.
Selon l’hebdomadaire satyrique, la fondation reconnaît aujourd’hui
n’avoir aucune trace du don promis mais affiche sa conviction qu’il
a bien été effectué, rentrant dans une ligne budgétaire globale.

Outre la suspecte augmentation soudaine des sommes octroyées
à la fondation, il semblerait qu’une clause incluait l’obligation pour
elle de fournir au propriétaire du terrain " un emploi équivalent à
celui de chef de culture, ou une situation équivalente, le tout pour
une durée de quinze ans ". Nul ne sait dire aujourd’hui si cet
engagement a été honoré et l’éventuel bénéficiaire de la transaction
n’est plus de ce monde.

Pour ajouter une touche au tableau, la situation financière de la
Fondation Georges-Pompidou, propriétaire d’un terrain de
5 hectares qui a considérablement perdu de sa valeur, est
extrêmement délicate.

Certains centres d’hébergement pour personnes âgées, menaçant
 de tomber en désuétude ont, semble-t-il, été repris en charge par
 le centre communald’action sociale de Paris. La fondation se
défend maladroitement en affirmant que l’achat du terrain
" a été financé par ses fonds propres " et justifie la friche par
" l’absence de propositions conformes à ses objectifs ", " après
l’abandon de plusieurs projets à caractère social ".

Les péripéties de Jacques Chirac renvoient une fois de plus une
image de la politique salie et détournée. Mais dans cette affaire,
ce n’est plus seulement son activité politique qui est en cause.
Comme dans la récente affaire des billets d’avion, il s’agirait
là d’utilisation des deniers publics à des fins privées.

En effet, Jacques Chirac a déjà avoué au début de l’été, sous
la pression des juges, être parti en 1988 avec la caisse des
 fonds spéciaux de Matignon et s’en être servi pour payer ses
 voyages, dont il fait peu de doute qu’un certain nombre d’entre
 eux n’avaient d’objet que touristique. Jusque-là il s’agissait
 de financement illégal des partis politiques, d’emplois fictifs…

Les affaires qui rattrapent le président de la République sont
cette fois-ci d’un autre ordre. Elles ont franchi un pas supplémentaire
qui peut jeter l’opprobre sur les vertus et la moralité de l’homme.
Même s’ils peuvent attiser l’effet " victime " et mettre de nouveau
en exergue son côté " humain ", ces derniers développements
pourraient l’affecter plus durement dans l’opinion.
Voire amorcer une tentative de disqualification dans la course à
l’élection présidentielle dans son propre camp.
D’autres candidats sont déjà en embuscade.
Excédé, il pourrait aussi chercher la riposte sur le même terrain,

 propulsant ainsi le débat public dans un gouffre aux improbables
portes de sortie.
Pierre Dharréville

 

Ce qui m’intéresse dans cet article, c'est
les CONCIDENCES avec ce qui suit :
Jacques Chirac a été TRESORIER ( comme Jacques de Molay
templier que Philippe a fait Brûler ) de la fondation Georges
 Pompidou,(ancien président ) pour lequel il avait une grande
admiration, puisqu’il a appelé sa 2ème fille du prénom
de CLAUDE, prénom de Madame Pompidou présidente de l'association !


Dans l’article, l’allusion au projet
" d’implantation d’un centre de vacances pour PERSONNES AGEES »
a attiré mon attention !

Pourquoi ?
Je constate que Jacques Chirac se comporte exactement
comme le Roi Philippe le BEL l'a fait autrefois :
Souvenez-vous d’un évènement de l’année 2003,
qui bouleversé toute la France !

Il a osé !!! PRESIDENT ou ROI ……..

Sous le règne de Jacques Chirac & Philippe le Bel,
le gouvernement IMPOSE la SUPRESSION d’un jour FERIE :
Le LUNDI de PENTECOTE,
dans le but de trouver des fonds pour améliorer le confort
des centres de vacances de nos PERSONNES AGEES
(centres de vacances appelés « maisons de retraite » ……

Ceci bien évidemment nous renvoie vers Philippe le BEL petit fils
de St LOUIS qui se posait en précurseur de la LAICITE, autrement
dit de la SEPARATION de l’EGLISE et de l’ETAT !
C’est pourquoi, il lèvera un IMPOT en 1295 sur le clergé
« LA DECIME » et REVIENDRA à la charge avec
l'IMPOT le « CINQUANTIEME ».

Or, chers amis, sachez que PENTECOTE
signifie
CINQUANTIEME JOUR………
Quand, je lis l’article de l’ HUMANITE, je souris encore en
observant ces COINCIDENCES ………


VIE ANTERIEURE  va avec CLAIR-VOYANCE .....


D'autres exemples sont à venir ........


Récapitulation :
 
Nous voici de nouveau de retour en février 2005 :

La démission d’Hervé Gaymard élu ministre des finances
et de l’économie le 25 février : jour de la st ROMEO qui
 signifie « pèlerin qui va à ROME »
nous rappelle vaguement, la fameuse « MALEDICTION » proférée
par Jacques de Molay dernier grand maître des templiers et
« Banquier » du roi Philippe le Bel !!!

Là encore, l’histoire se rejoue !!!!

ABUS d’un protégé de Jacques Chirac alias Philippe le Bel !!
(N’oublions pas que Hervé Gaymard est le gendre du professeur
Lejeune, membre actif de l’OPUS DEI, secte religieuse, qui reçut
le soutien du PAPE Jean Paul II !!)
Cela nous renvoie étrangement, au combat durement mené par
le pape Boniface VIII contre la décision du roi Philippe le Bel
 de taxer l’église !!

Il est vrai que l’église lui avait donné un pouvoir supplémentaire
 en béatifiant son grand-père St Louis !!

Le pape Boniface VIII mourut des suites de ce combat et fut
remplacé par BENOIT XI qui mourut 8 mois après son élection
en 1304 !!!

Hors de nouveau, 8 mois après, le 2 avril 1305, la femme
de Philippe le Bel, Jeanne de Navarre, mourait !!!

Hors le PAPE Jean Paul II est comme par hasard,
lui aussi mort le 2 avril 2005, comme la femme de
 Philippe Le Bel !!!

et comme à son époque, le pape Boniface VIII fut remplacé
 par le pape BENOIT XI, aujourd’hui, à la mort de Jean Paul II ,
un autre pape fut élu et il prit le nom de BENOIT XVI !!!!!