TEMOIGNAGE de Sylviane

C’est à la demande de Béatrice Chapelle que j’écris ce témoignage, qui me permettra de passer en revue les changements intervenus en moi depuis ces 8 derniers mois et d’ancrer en moi certains nouveaux comportements. 

C’est par une personne rencontrée dans un voyage dans le désert Mauritanien en janvier 2007, que j’ai entendu parler de Béatrice.

Cette personne disait à quel point Béatrice l’avait aidée et l’aidait encore  à passer à l’ACTION.  Or mon problème, à cette époque était d’être complètement « bloquée », notamment dans  ma recherche d’emploi, en tant que DRH. 

 Sans emploi depuis + de 2 ans, à part une mission de 3 mois l’an dernier,  arrivant à la fin de mes ressources financières, et TERRIFIEE  par l’idée de reprendre une activité professionnelle à 45ans, je n’avais pas pu envoyer la moindre candidature spontanée ni répondre à la moindre annonce, ni réactiver mon réseau relationnel.

 
Pour justifier de mes recherches auprès de l’ANPE et des Assedic, je mettais de côté des lettres que j’avais faites mais jamais envoyées. Ce n’était pas de  la paresse, car j’ai toujours été une bosseuse, mais un gros blocage    psychologique, qui fait que je suis paniquée à l’idée, d’affronter le marché  de l’emploi, et le regard des autres sur mes compétences professionnelles. 

J’ai d’abord été voir le site de Béatrice, site qui ne m’a tout d’abord pas      vraiment donné confiance. Mais au bout du rouleau, je l’ai finalement         appelée. Là encore, mon jugement a été assez « négatif ». 

Pourtant j’ai pris RV avec elle à son cabinet,  2 jours après, c'est-à-dire                pour le 28 janvier 07 ! C’était un  dimanche matin ! 

Ce premier contact, qui a duré environ 3 heures  a été assez difficile, et mon jugement sur Béatrice mitigé. Elle paraissait « savoir tout sur tout »,     autoritaire, et elle prétendait m’imposer ses démarches, ce que j’ai catégoriquement refusé. 

Ce à quoi, elle répondit : Alors, pourquoi, êtes-vous là ? Soit, vous avez mal compris la personne qui vous a donné mes coordonnées, soit elle s’est mal expliquée ! 

Aussi, je vais vous expliquer clairement comment  je pratique : 

« Je suis PSY, et clair-voyante ! Ce qui signifie que je VOIS l’origine de vos blocages et la raison! Et surtout, je vois la façon d’y REMEDIER, d’où ma technique de COACHING, et  le fait que je serai directive !

Toute personne qui suit mes instructions, à la garantie de résultats concrets         et rapides !

Et, ce, à condition de suivre ses instructions à la lettre ! 

Mes facultés extrasensorielles se calquent tel le CAMELEON sur la personne qui me consulte et c’est pourquoi, mon comportement sera le REFLET du VOTRE! 

Je suis UNIQUE dans mon genre, alors n’essayez pas de me comparer à d’autres méthodes ! 

Donc, lors de ce 1erRV, je lui ai notamment parlé d’un demi-frère tabou que mon père aurait eu avec une autre femme, et qui se serait suicidé, à l’âge de 12ans. Je connaissais cette histoire depuis l’âge de 16 ans , et j’avais pu découvrir au cours de  diverses  thérapies à quel point j’étais fortement liée à ce frère que je n’avais jamais connu.

La première démarche, de B.CHAPELLE  a été de me proposer d’écrire un   courrier à mon père afin de faire, une bonne fois pour toute la lumière sur la vérité concernant l’existence de ce frère.

Béatrice devant moi, écrit cette lettre et ensuite me la tend en me demandant de la recopier, sans rien n’y changer. 

 Ma 1ère réaction a été de dire non, sèchement. 

Et de lui rajouter que je n’appréciais pas ce genre de comportement autoritaire, et que je refusais toute forme d’imposition !  

 

Pour moi, il était impossible d’écrire une telle lettre à mon père, qui de plus était écrite, dans un style qui manquait totalement d’élégance !

  
 

Ce, à quoi, cette femme rétorqua, que ma présence chez elle, démontrait que toutes les thérapies, voire méthodes, que j’avais pratiquées jusqu’ici, s’étaient avérées inefficaces et que dans ces conditions,  je n’avais  pas les moyens de faire la fine bouche, et que mes revenus ASSEDICS allaient descendre à 400€ pour le mois de mars !

 Et, que par contre, Elle, B.CHAPELLE avait le pouvoir de MOT-DIT-FIER ça avec ELEGANCE ou NON !  !

Et que la seule façon de savoir si ce qu’elle prétendait était VRAI, c’était d’obéir à ses directives !

Et elle rajouta avec détermination, qu’en suivant toutes ses instructions, j’aurais non seulement, un nouvel emploi, mais ma vie entière s’en trouverait aussi bouleversée !! Et ça, ELLE, me le garantissait ! 

Donc, je me suis laissée convaincre à la fois, intriguée et agacée par ses remarques : cela faisait si longtemps que je me torturais l’esprit pour éclaircir l'histoire de ce frère inconnu ! 

Elle avait marqué un point, en me faisant remarquer, que malgré toutes les formations de développement personnel que j’avais suivies, je n’avais jamais osé  aborder ce sujet délicat avec mon père, le principal intéressé !

Il est important que je précise,  que depuis 2 ans je suis inscrite à la FAC afin de  devenir PSYCHOLOGUE ! D’où ce rapport de force avec B.Chapelle, qui utilise cette référence pour me faire bouger………  ! 

A la fin de la  consultation du dimanche 28 janvier, de nouveau, je sentie monter une bouffée de colère, quand  « MISS  J’ORDONNE »(B.Chapelle) refusa de me donner un autre RDV tant que je n’avais pas effectué  la DEMARCHE d’envoyer cette lettre !

 

 Démarche pour laquelle, elle me demanda de l’appeler au moment précis, où je posterai le courrier !
Dés le lendemain, me disant que je n’avais rien à perdre, je me suis lancée avec enthousiasme dans la recopie de cette lettre, dans laquelle j’étais sensée demander à mon père de me raconter, (GRrrrrrrr avec les MOTS de     B.CHAPELLE ) dans quelles circonstances, il avait fait :
«  La connaissance de ma mère, et la rencontre de cette autre femme, avec laquelle il avait eu un enfant !  Enfant qui était né la même année que moi !
 

 Une fois la lettre écrite,  donc, je me rends à la poste, et là, arrivée devant la boîte, j’appelle  comme convenu B.CHAPELLE au téléphone, et au même moment, un facteur passe devant moi,  tend la main dans ma direction  en me disant avec un sourire : « ne vous inquiétez pas pour votre lettre, je m’en occupe !».et là, je reste interloquée, par cette soudaine apparition, que je reliai avec le fait que B.Chapelle avait insisté pour que je la contacte au moment de poster cette lettre !
Ouais ! plutôt ETRANGE , cette Femme !!

 De fait, et bien que mon père habite en Corse et moi en région parisienne, il m’appelait dès le lendemain matin mardi 30 janvier 07 : Oh! Mon Dieu ! Il avait déjà reçu ma lettre.
 
Là j’ai paniqué littéralement. Je ne réponds pas ! Je laisse sonner plusieurs fois ! Mon père  finit par mettre un message sur mon répondeur dans lequel il niait, certains faits décrits dans ma lettre !
 

Il se disait prêt à répondre à toutes mes questions mais ne comprenait pas ce dont je parlais dans ma lettre. J’étais dans la confusion, la peur et la honte la plus totale, avec le sentiment d’avoir  profané le silence. 

En fait B.CHAPELLE, m’avait prévenue que j’avais peur d’affronter la VERITE, concernant mon père, alors que moi, je lui soutenais le contraire ! Et, là, je me rendais compte à quel point, elle avait raison !

 
 Mon père m’a rappelé plusieurs fois ce jour là, sur mon portable et sur mon fixe, jusque vers 1 h du matin. Mais terrorisée, et honteuse, je ne pouvais décrocher : je me cachais. Le lendemain matin, j’ai découvert un mail de mon père, écrit vers 1h. Il m’y écrivait qu’il était prêt à répondre à toutes mes questions. Qu’il n’avait rien à cacher même s’il n’avait pas ressenti le besoin de crier sur les toits cette histoire, depuis près de 50 ans.
 

Qu’il ne fallait surtout pas que je regrette de lui avoir écrit cette lettre, et qu’il me demandait de le rappeler très vite pour qu’il puisse enfin répondre à mes questions pour se soulager et ainsi refermer le couvercle….. 

J’ai éclaté en sanglot en lisant ce mail, ne pouvant plus m’arrêter, j’ai appelé B.Chapelle qui  se montra adorable avec moi, et me rassura avec des mots  gentils !

 Elle finit par m’apaiser, et de nouveau, elle me conseilla  des MOTS bien précis à utiliser,  quand j’aurai mon père au téléphone ! 

Elle me  PREDIT qu’ainsi tout se passerait bien, et que cela aurait de belles répercutions pour mon AVENIR et ce dans tous les domaines !
Et, ce fut, un miracle !
 

Mon père, ancien médecin, aujourd’hui, à la retraite, m’a parlé pendant plus d’une heure (alors qu’il ne parle jamais ) de sa relation avec maman, et de sa rencontre d’avec cette autre femme avec laquelle, il eut un enfant prénommé Christophe.

 Il m’a aussi donné le nom de l’homme qu’Annie (cette autre femme) avait épousé quelques années plus tard et qui avait reconnu Christophe par mariage. 

Aussi, comme deuxième démarche, de nouveau, B.CHAPELLE, m’imposa pour mon bien-être de prendre contact dans la foulée, avec cet  homme, qui se  prénomme Jean, et qui lui est  « médecin psychiatre » toujours en activité. ! Là encore quelle coïncidence, qu’il soit médecin, et surtout psychiatre, quand on sait que ce frère s‘est suicidé ! 

 Je suis réticente à le faire et donc, B.CHAPELLE va me bousculer, en me donnant l’argument, qu’il est PSYCHIATRE et donc, qu’il est sensé  comprendre ma  démarche thérapeutique, du fait qu’elle m’est demandée par mon psycoach! 

Afin de ne pas me laisser disperser par mes émotions, lors de mon contact téléphonique avec cet homme, B.Chapelle  me rédigea une sorte de
 «  pense bête  » avec des mots bien précis que j’acceptais cette fois-ci avec bonheur et soulagement !!!

Donc, c’est les tripes en compote, que j’ai pris contact par téléphone avec cet homme prénommé Jean, qui accepta de me rencontrer à son cabinet !!

Là, encore, la MAGIE de B.CHAPELLE a opéré comme elle me l’avait prédit !
 

 Là encore cela a été très émouvant pour lui comme pour moi. 

Je l’ai donc rencontré et il m’a invité  au restaurant, où finalement, il me confia
Que mon appel avait été pour lui un soulagement, car, enfin aujourd’hui, il pouvait se libérer d’un poids chargé d’une certaine culpabilité, qui lui pesait depuis 35 ans  !
 

Heureusement que B.Chapelle, avec laquelle j’étais sans cesse en contact, était toujours présente pour,  à la fois me rassurer  et pour  me pousser à faire les démarches ! Car, j’avoue que je n’étais pas d’accord avec elle, mais sa détermination avait eu raison de moi!                                                                                           J'avais obéi à ses directives ! Et heureusement, car ce fut un instant MAGIQUE, où  je me suis sentie  REVIVRE !!!!!                                                                                               Quel bonheur de  découvrir que vous êtes pour l'autre un sauveur ! 

Pour en revenir aux  versions données par mon père et par Jean,celles-ci m'ont permises de reconstituer en partie l’histoire de Christophe! Ce frère , dont l'existence me hante depuis  l'âge de 16ans! Ce frère , dont la venue au monde a provoqué déchirure et SECRET! 

 Mon père m’a raconté son amour pour Annie qu’il connaissait depuis son  enfance ! (Ils avaient 6 ans environ ), puis le béguin pour ma mère, la grossesse  de celle-ci et la pression sociale familiale pour l’épouser.                                                 Il ignorait la naissance de Christophe qu’il a découverte quand il a retrouvé Annie quelques années plus tard, lorsque Christophe avait 6 ans environ. Annie lui a annoncé qu’elle était malade et condamnée, et qu’elle allait épouser un ami  qui acceptait de reconnaître Christophe.

 Elle a demandé à mon père à ce moment là, de ne jamais se faire connaître de Christophe ni de chercher à avoir de ses nouvelles. Mon père a tenu promesse. 

Donc, Christophe est donc né la même année,8 mois après moi, d’une autre femme et il s’est pendu à l’âge de 12 ans et 8 mois, avec sa ceinture, au radiateur  de sa chambre qui montait jusqu’au plafond.

 Sa maman était morte d’un cancer quand il avait 7 ans. Apparemment, elle  lui avait caché, qu’elle allait mourir,  et ne lui avait pas DIT  que Jean n’était pas son vrai père ! Car, Jean refera sa vie et aura un autre enfant ! 

Inconsciemment, peut-être que Christophe sentait que cet homme n’était pas son père biologique , et peut-être l’a-t-il ressenti plus fort, quand celui-ci a      lui-même euun enfant de sa nouvelle femme ! 

Depuis que j’ai eu cette rencontre avec Jean et cette conversation avec mon père, je ne ressens plus de haine ni de dégoût concernant mon père !

B.Chapelle, m’a fait prendre conscience de la souffrance que mon père a enduré à travers ce silence !

J’ai mon père plus souvent au téléphone nos relations ont changé, et sont revenues à un niveau plus complice et confiant. Cependant, il n’a plus été question de Christophe….

Ce qui signifie que mon père ne sait pas que j’ai rencontré le psychiatre Jean, et donc il ne sait pas que son fils est mort.

J’attends que mon père l’évoque, ou qu’une circonstance opportune me permettre de l’évoquer ce que j’ai appris.

B.CHAPELLE me laisse faire à ce sujet ! 

Pour que ma situation à moi, se débloque, il était ESSENTIEL que j’arrête de JUGER et de CONDAMNER  mon père sur la base de  « ON DIT » qui le montrait comme un SALAUD!

 D’où la démarche du courrier de B.CHAPELLE et son côté despotique, qui a permis de BRISER cette MALEDICTION ! 

Aujourd’hui, je ressens bien, que c’est important pour moi et pour ma famille que ces  NON-DITS soient dit. Que mon père sorte de ce brouillard, comme j’en suis sortie moi. 

Sur les conseils de B.Chapelle, j’ai réuni mon frère et ma sœur de la même fratrie (mon père a eu 2 autres fils avec une 3ème femme) et je leur ai raconté toutes mes démarches. Je leur ai montré des photos de Christophe que Jean m’avait donné, ainsi qu’une photo d’une dissertation écrite par lui. 

Cette réunion s’est vraiment bien passée, j’appréhendais !  Avant même cette réunion, alors que ma sœur ne connaissait pas encore ces démarches, elle m’a dit que ses relations avec notre père avaient changé : elle l’avait trouvé plus ouvert, plus relax ! Quand elle m’a dit cela, il était évident pour moi que c’était la conséquence de cette « libération » de la parole de mon père. J’en ai aussi parlé, plus succintement, à maman. C’est elle qui nous avait révélé l’existence de ce demi-frère, et elle aussi portait un lourd sentiment de culpabilité. 

Je suis assez fière de moi !. Fière d’avoir suivi les conseils, voire directives de B.Chapelle, pour appeler Jean qui ne me connaissait pas, et qui est tombé des nues quand je me suis présentée comme étant la demi-sœur de cet enfant qu’il  avait élevé pendant 6 ans. Fière aussi, toujours sur les encouragements de Béatrice d’avoir provoqué cette mini réunion de famille avec mon frère et ma sœur. Fière d’avoir bravé ma peur, l’obscurité et le silence. Fière d’avoir osé regarder (je suis atteinte de lésions dégénératives de la rétine depuis l’âge de 26 ans), et osé parler (je suis une ancienne bègue).

Il ne me reste plus qu’à en parler à mes 2 autres frères …et à mon père quand nous serons prêts.

iL m’a dit que cet échange entre nous lui faisait du bien car il avait été injurié par la famille d’Annie quand Christophe était mort. Et il n’avait pu parler de tout ceci à quiconque. . 

La seconde démarche entreprise à la demande de Béatrice a été de me lancer dans ma recherche d’emploi. Mon CV était prêt. Elle m’a fait faire une lettre de motivation qu’elle a corrigée car elle lui semblait  trop longue et elle trouvait que  je m’y justifiais. Puis elle m’a demande dans un 1er temps d’appeler mon ancien patron et de lui demander son aide.

Cela a été très très difficile. Là encore, tempête émotionnelle. Peur, honte, envie de me cacher. (Depuis, j’ai réalisé avec Béatrice que j’étais toujours dans le jugement avec moi. Et pas n’importe lequel : maousse costaud)
 

Bref, j’ai fini par appeler mon ancien patron Dominique qui m’a en fait accueilli très chaleureusement au téléphone. Il m’a appris qu’entre temps il avait pris de très grosses responsabilités.

Il m’a conseillé de faire 3 CV pour coller à ce qui lui semblait être les meilleures cibles marché dans mon activité. Son feedback sur mon CV et sur mon parcours a été très positif, et il m’a dit qu’il m’aiderait avec plaisir. Mais moi, avec ma tendance à « négativiser » ce que je fais et à voir le verre à moitié vide plutôt que le verre à moitié plein (ça aussi j’en ai pris conscience avec Béatrice), j’ai surtout vu que Dominique ne m’avait pas recommandé auprès d’autres personnes, ce qui venait corroborer dans mon esprit le fait que Dominique me proposait de m’aider pour être poli mais sans le penser.

 Béatrice m’a répété et répété qu’il était essentiel de croire ce que les gens nous disent plutôt que d’imaginer un sens caché sous leurs paroles. Elle m’a conseillé d’être vraie dans ce que je vivais, et de rappeler immédiatement,  Dominique en lui disant simplement la vérité avec les MOTS suivant qui en fait sont ceux que j’utilise habituellement :

 « Dominique j’ai des emmerdes. Je suis en fin de droits, je touche 400€ et je n’ai aucune touche actuellement pour un job, et j’ai vraiment besoin que tu m’aides. »


 

GRRR ……la chapelle, Je l’ai fait……... J’ai craqué et donc toujours poussée par Béatrice qui me culpabilisait pour me faire lâcher , j’ai donc avoué à Dominique  mes emmerdes,   sans plus, me soucier de mon image.

Et là,  j’ai ressenti un soulagement immense, et dans la foulée, j’ai osé lui demander : « quand tu dis que tu as envie de m’aider, c’est pour être poli, ou tu le penses vraiment ? ». Et là, nous avons eu une vraie conversation qui m’a fait un bien énorme.

Ce qu’il m’a dit a dégonflé des fantômes qui m’entouraient depuis des années quant à mes compétences professionnelles. Il m’a dit : « tu es quelqu’un de bien, vraiment, professionnellement et humainement. Tu es compétente. Mais tu t’es fait manipuler par X qui t’a fait faire tout le sale boulot et qui t’a collé une sale réputation ».

Il a ajouté que l’entreprise n’avait pas été honnête avec moi en me mettant dans une situation vraiment  difficile où personne n’aurait pu atteindre ses objectifs. Tout à coup j’ai compris ce qui s’était passé. J’ai vu clair alors que j’avais été dans le flou pendant toutes ces années.

 

 La responsabilité n’était pas à 100% sur moi comme je l’avais cru.                                        ( Croyance  qui me faisait travailler 16 h par jour  7j s/ 7, et qui avait                  ôté de mon « disque dur » jusqu’au souvenir de mes compétences   que j’ai mises

1 an à lister en 2005 et 2006 !

  

Ensuite Béatrice m’a demandé d’aller physiquement déposer mon CV dans des agences d’intérim !

AIE, je bloque ! Je me sens de nouveau rabaisser par cette démarche !

J’ai le sentiment de faire l’aumône, et du coup, je ne suis plus sûre de rien, sur mon avenir professionnel !

Il est vrai que B.Chapelle insiste pour que je reprenne un poste de DRH afin de pouvoir DEMYSTIFIER de mon passé,

«  la blessure en moi, appelée "je me suis fait virée" » !! 


 

A cette époque, je suis en relation avec Francis qui semble s’adonner

à l’alcool, un peu plus que d’habitude ! 

C’est un ancien médecin qui s’est reconverti dans l’informatique, car, il ne supportait plus la souffrance humaine ! 

Je suis amoureuse, et j’ai tendance à vouloir de lui qu’il me protège ! En fait, j’ai la sensation que ses sentiments à mon égard sont mitigés ! 

B.Chapelle, là encore, me montre que ma façon d’agir avec lui ne m’attire que    des Déceptions !

Et que l’alcool, n’est pas le meilleur remède, pour se sentir mieux dans sa peau !! Elle me précise qu’il vaut mieux pour moi, de ne pas suivre son exemple !

Finalement, à contre cœur, j’écoute B.Chapelle et j’essaye de lui exprimer ce que je ressens sur tout ce qui ne me convient pas, et je lui demande un breack, qu’il accepte à mon grand désarroi !!

Donc, c’est la mort dans l’âme que je suis les consignes de B.Chapelle sur le plan professionnel, et finalement j’envoie sa lettre de motivation qui a comme effet de  retour d’être convoqué par un cabinet de recrutement ! 

Une seule lettre , aie ! Et je suis obligée de me présenter !! Je m’aperçois que je suis morte de trouille, mais B.Chapelle, ne me lâche et me rappelle que je ne gagne plus que 400€ par mois !!

Je me présente par deux fois pour deux entretiens , et il s’avère que nous ne sommes plus que deux concurrentes en liste ! 

Le cabinet de recrutement, ne m’appelle pas et je suis dans l’attente terrorisée de la réponse qu’elle soit positive ou négative ! 

Je n’ai plus exercée ce boulot depuis 2ans et demi ! 

B.Chapelle, de nouveau me secoue, et m’oblige à appeler la DRH de la société et non pas le bureau de recrutement !

Je lui réponds qu’elle est complètement à côté de la plaque !Elle se met en colère et me menace de toutes les malédictions si , je ne fais pas ce qu’elle me dit !

  Elle me dicte diverses réponses  pour argumenter mon comportement qui va à l’encontre des règles habituelles pour ce genre de recrutement  !
 

J’appelle donc, la DRH de la Société qui n’est pas là, mais je laisse un message à sa secrétaire ! 

INCROYABLE, la DRH me rappelle  et me demande pourquoi, je ne respecte pas les règles habituelles !! et là je lui délivre « les fameux conseils » dictés par B.Chapelle ! et celle-ci me répond , vous avez bien agi et fait preuve de motivation, c’est vous que je  prends !

Je ne vous parle pas du choc ! C’est un CDD de six mois ! Cela me convient, car cela me donne la possibilité de finir mon master de psychologie que je prépare ! 

Ouf ! Je suis donc embauchée, pour un salaire de 6000€ (soit 40 000frs) ! 

Pendant les trois semaines qu’ont duré mes entretiens, j’ai rompu avec Francis, pensant qu’il essaierait de me retenir !! En fait, cela a eu un effet contraire ! 

J’ai passé deux mois difficiles aussi bien , sur le plan affectif que sur le plan professionnel !

J’avais le sentiment de revivre les vieilles expériences ! B.Chapelle ne m’a pas lâché, et a continué à me maintenir dans le poste, car cela a été l’enfer à l’intérieur de moi ! 

J’ai pris conscience que j’étais sans cesse dans le jugement des autres !! Je pensais à leur place ! Ce qui me mettait dans des situations délicates ! 

B.Chapelle pour DEMYSTIFIER ma souffrance Francis, me fit inscrire sur netclub et là encore Grr…grrrr  me dicta mon profil !!!

Elle m’expliqua qu’elle utilisait ce  site de rencontre comme outil thérapeutique pour ses clients!

Qu’il était donc,  essentiel pour moi que je puisse apprendre à exprimer mes sentiments au lieu de passer mon temps à analyser les pensées des autres, en me faisant des films de série noire !

Elle me montrait comment répondre à des messages sans être agressive, et surtout  comment éviter le jugement pour laquelle , j’étais reine !

Je vous le dis tout de suite, que je n’étais pas d’accord avec B.Chapelle ! Nous étions en rapport de force !

Mais, voici, ce qu’elle aimait me rappeler avec humour : Sylviane, si je vous e…….il suffit de ne pas me rappeler ce qui mettra un terme à nos entretiens ! 

Il est vrai que ma situation s’était plus qu’améliorée, et j’avais découvert tout au long des multiples contacts  que cette femme aimait réellement ses clients ! 

Elle avait  toujours été là, rassurante, protectrice, dans  les moments  difficile, et ce,  7/jours sur 7, que ce soit  tôt le matin et tard le soir !

Donc, je cédais à  son insistance et je lui indiquais les profils des différents messieurs qui prenaient contact avec moi, et elle me dicta différents messages en réponse  et c’est ainsi que je rencontrais BOBBY !

Aujourd’hui, Bobby et moi, c’est le grand amour !!!

J’ai le sentiment d’avoir trouvé celui que je cherchais ! 

Voilà mon histoire , et l’effet de la MAGIE CHAPELLE ! C’est vrai que ce n’est pas toujours facile de changer ! Mais le jeu en vaut la chandelle ! 

  

 

JANVIER 2008

Mon CDD de six mois se  terminait fin août 2007

et au fur à mesure que l'échéance approchait , je me sentais  triste de

quitter l'endroit car, avec le soutien actif de B.Chapelle,

j'avais finalement repris goût à la Vie !

J'en fis part à B.Chapelle qui me rassura sur le fait que

souvent les rêves se réalisent si on les désire profondément !

En fait, c'est ce qui arriva, j'appris un matin deux mois avant la

fin de mon contrat , que la personne que je remplaçais

pour un congé de maternité,  avait décidé de

démissionner et donc,on m'offrit l'opportunité ...

PANIQUEE, j'appelais de nouveau B.Chapelle,

déstabilisée par ce revirement soudain de

situation........ Pour changer, celle-ci me bouscula dans tous les sens,

et je me sentais complètement perdue !!

Ne sachant que faire!

Alors, B.Chapelle,  finalement me donna l'autorisation de refuser

cette OFFRE!

OUI, l'AUTORISATION!

Elle savait  que j'avais attiré cette expérience, afin de DEMYSTIFIER

la BLESSURE  de m'ETRE FAITE VIRER.......de mon ancienne boîte

et qu'il était important

de ne pas me laisser  envahir par mes peurs d'autrefois .......

J'ai donc refuser l'OFFRE, et j'ai GALERE pendant un mois et demi,

ne rappelant pas B.Chapelle !

Mais, je fis de nouveau appel à ses services  me sentant

  complètement dispersée ........désorientée...

Au final, il en est ressorti, qu'elle avait PRE-VUE  ma réaction,

et qu'elle savait ce qui m'attendait dans un futur proche   !

Eh! Oui, DON de VOYANCE .....

A PRESENT , je suis la Collaboratrice de mon amoureux Bobby,

qui est chef d'entreprise, et celui-ci m'a demandé en mariage !

La Chapelle avait bien VU .......




Bobby,  m'a demandé en Mariage, et je suis devenue sa collaboratrice   !

Eh! Oui, il est Chef d'entreprise !

Un vrai conte de Fée ....! !

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site