cccccccccccccccc

Cimetière et guidance

TEMOIGNAGE DU JOUR 

SAMEDI 20 JUIN 2009 :

"DEPART en VACANCES "= c'est une PERIODE propice pour
vivre des d’expériences sur le terrain, voire des Démarches
à effectuer!

1) Retourner après 30ans d’absence, dans la petite ville balnéaire
où enfant, j’avais été trois années consécutives en vacances,
chez ma grand-mère !

2) Allez au cimetière sur la tombe de mon père et de mes grands parents !
Ceci afin de détecter les EMOTIONS MAGNETIQUES NEGATIVES
qui pourraient encore exister en moi, influant sur mon
quotidien et ce malgré moi !!!!

Donc, samedi 20 juin 2009 départ .....Arrivée à 17h sur mon lieu de
"Vacances", je demande à mon mari de m'amener voir la
maison de ma grand-mère et au cimetière, afin que la corvée
soit finie !

Oui, oui, vous avez bien lue "CORVEE" car depuis le matin que
nous sommes partis, je suis HORRIBLEMENT STRESSEE!

Donc, je re trouve facilement le chemin qui mène à la maison de
ma grand-mère qui a été vendue il y a dix ans ! ………..

Devant la grille, je ne ressens rien de particulier……….
Je prends des photos…….Je suis un peu déçue que l’endroit
soit comme laissé à l’abandon ! ………..

Jadis, ma grand-mère était si fière de son jardin de fleurs,
dans lequel étaient éparpillés Blanche neige et les 7 nains …….!
Mais, je retrouve un peu de baume au cœur, quand en
m’approchant, j’aperçois sur la façade toujours trônante,
l’inscription en fer forgé « LA PAIX » que les nouveaux
propriétaires, ont gardé ! ………..

Arrivée au cimetière, je mets cinq bonnes minutes avant de
trouver la tombe de mon père !

Et là, ce fut pour moi une grande surprise de constater que
la tombe de mon père soit en …. granit….. qu’elle soit fleurie,
et très bien entretenue !!!!!!

Je m’attendais à une tombe simple avec une dalle en ciment ………
Mon père est mort 14 ans avant sa mère, ma grand-mère……..
et celle-ci ne cessait de se plaindre que son fils n’aurait plus
personne pour le pleurer, une fois qu’elle serait morte !
Elle est décédée, il y a 9 ans!

Donc, debout, devant la tombe de mon père, je suis à l’écoute
de mes émotions et…….. c’est étrange, mais je ne ressens rien……….
Rien qu’une certaine indifférence !!! Comme si j’étais une
 simple étrangère en visite dans le coin !

Non, non !!!!!! ….Ce n’est pas logique…….
Je ne suis plus revenue sur la terre de mes ancêtres
depuis 30ans……. Justement TERRORISEE à l’idée, de me
retrouver face à mon père, à ma grand-mère à mes oncles
et tantes etc…….mais TERRORISEE surtout face à mes
sentiments, étant donné que la plupart d’entre eux sont
morts depuis un certain temps ……

Oui, il y a 30ans, j’avais donc décidé de ne plus les
revoir,car ils me dégoûtaient tous………

C’était devenu invivable, voire insupportable pour moi, de
constater que toute la famille s’était rangée auprès de
ma grand-mère, femme de caractère, qui prenait le parti de
mes parents, et ce malgré toutes les saloperies que mon
père m’avait faire vivre depuis ma naissance !

Donc, de retour au camping, je me sentis en colère contre
moi-même de n’avoir rien ressenti …….. Je m’attendais à
quelque chose, comme une sorte de déclic libérateur …..
et là rien ………Nada…… !

Sur ce, je reçois un appel de Mr MARTIN de l’assurance
spécial prêt pour l’achat de ma maison !

Celui-ci, m’informe qu’il manque dans mon dossier
médical, les résultats de dioptrie des deux yeux
( dioptrie = unité qui caractérise les défauts de la
 vision). ……..

La VISION……. Qu’est-ce que je ne VOIS pas ……là aussi…..

Il semblerait que l’ACHAT de cette MAISON coïncide bien
avec le fait que je revienne sur la terre de mes ancêtres,
 ou plus exactement à l’endroit ils sont ENTERRES …..

Remontons le temps pour examiner étape par étape le parcours
de mes parents !

Mes parents se sont rencontrés à l’âge de 16ans et ont 11 jours
d’écarts !
Ils ont eu mon frère à l’âge de 22ans.... à 23 ma sœur Nadine,
à 24ans Moi, et à 25ans C..........!

Ils ont étés déchus de leurs droits parentaux à 31ans !!
En voici les raisons, qui proviennent de mes souvenirs et
des rapports d’enquêtes de gendarmerie………de l’époque que
j’ai pu récupérer…..

Enfants mes parents nous utilisaient comme otages pour
soutirer plus facilement de l’argent à leurs victimes !

C'est-à-dire : mon père, peintre en bâtiment, marbrier et
chaudronnier proposait ses services au noir à des
commerçants, tels que boulangers, pharmaciens, charcutiers
 etc…

Services, qui consistaient à refaire l’intérieur ou l’extérieur
 de leur boutique et ce à moitié prix !

Pour mieux appâter ses futures victimes, il débarquait avec
toute sa petite famille, c'est-à-dire nous ……. Les enfants !

Une fois l’affaire conclue, il réclamait à ses clients, la
 moitié de la somme en liquide afin d’acheter les différents
 matériaux pour commencer les travaux!

Et c’est ainsi, que pour montrer sa bonne foi, mon père
accompagné de ma mère laissaient leurs quatre enfants, chez
des inconnus !

Inconnus, qui ne pouvaient imaginer un seul instant, que cet
homme et cette femme, abandonneraient leurs enfants, après
avoir mis dans leurs poches l’adresse de la grand-mère !

Il y a 50ans de cela, ce qui fait que peu de personne avait
 le téléphone et encore moins une voiture à cette époque ……

Une fois que la grand-mère moyennant finance nous avait
récupérés, mes parents nous reprenaient et recommençaient
la même comédie dans un autre coin de France !..

C’est ainsi qu’ils finirent par se faire arrêter sur la
 route, par la gendarmerie lors d’un simple contrôle de
 routine !

A cette époque-là j’avais 6ans ………

Je n’en ai jamais voulu à mes parents d’avoir agi ainsi …….
Pour moi, cela n’avait pas d’importance………Pendant dix
 ans, je ne les ai jamais revu, ni jamais entendu parlé
d’eux…..et un beau jour, ils refirent surface !!!!
 Et je décidais avec l’accord
du juge d’aller vivre avec eux, j’avais 16ans……

Je découvris avec horreur que ces personnes qui étaient
mes parents étaient profondément alcooliques, et qu’ils
 étaient toujours aussi manipulateurs et malveillants
 qu’autrefois !

En 8 mois que je vécus avec eux, nous avons déménagé
 trois fois,ou plus exactement nous nous sommes enfuis,
 voire à d’autres moments nous avons été chassés, suite
là encore à des abus de confiance …..

Violence, bagarres alcool, mensonges étaient leur
 lot quotidien……

Mon père a même essayé de me faire sortir avec des
 personnes qui l'intéressaient financièrement .....

J’étais devenue une véritable marionnette entre leurs
 mains………
Je bossais, et mon père me faisait quitter à chaque fois
 mes jobs pour toucher mon argent en liquide ….

Pourquoi suis-je restée, me direz-vous ?

Ma jeune sœur C...., que j’avais protégée depuis
toujours, désirait à tout prix venir vivre auprès
 de notre mère…….Malgré le topo désastreux que je
 lui fis de ce que je vivais au quotidien,
elle me fit une sorte de chantage !

Qu’elle n’en avait rien à foutre, qu’elle voulait
 absolument venir,et qu’il fallait que je reste!

Et que si je disais que ce soit au juge, je ne la
 verrai plus jamais ………Je me suis donc tue et je
 suis restée, et ma sœur pu ainsi venir me rejoindre !

Il semblerait que les coups, et les humiliations que
 je subissais ne la dérangeaient pas plus que ça .

Je n’ai pu tenir que 8 mois. J’étais devenue
anorexique, j’avais le corps couvert de bleus et
 le cœur ……meurtri …

je suis finalement allée voir le juge qui m’a prise
 sous sa protection et m’a nommée tutrice de ma sœur….
 J’avais alors 17ans …….

J’étais donc obligée de déménager parce que mon père
nous menaçait et nous persécutait et il finissait
 toujours par nous retrouver …….

Alors, il essaya une autre tactique, il chercha
à aborder ma sœur, gentiment, en lui disant
qu’elle manquait à notre mère, et que celle-ci était
 tombée gravement malade depuis son départ …….

Alors, elle m’appelait au téléphone pour que je vienne
 la chercher à la sortie de son boulot car il
l’attendait pour la ramener de force avec lui !
 La police ne faisait rien malgré mes nombreuses plaintes………

Nous changions carrément de ville, et même quand je
 suis devenue maman ( mère célibataire) il me retrouva
 et essaya à la maternelle d’enlever ma fille……..
Heureusement que j’avais donné des consignes en ce sens …….
Il voulait que je lui donne de l’argent !!!! et la seule
 façon d’y parvenir était de me voler mon enfant……..

J’étais TERRORISEE à cette idée…….partout où il passait,
il ne laissait que bagarres et malheurs…………

J’appris un beau matin, par la DASS, qu’il avait saisi
 le tribunalpour que ses enfants lui payent une pension……
Le comble, il se servait de ses enfants comme un moyen de
 gagner du fric ……..

Une chance qu’ils aient étés déchus de leurs droits parentaux ……
sinon, j’aurais été obligée de payer ……….!
Il a donc fini par se faire reconnaître et déclarer adulte
 Handicapé…….. et donc percevoir une petite pension……mais
 il va continuer d’essayer de m’enlever ma fille…….
 ce n'était pas suffisant d'après lui...

Je ne pouvais pas compter sur ma grand-mère, (donc sa mère)
qui lui donnait raison, et refusait d’entendre, toute calomnie
sur son fils ADORE !

Il avait même obtenu le soutien de son frère, qui demanda
 au tribunal les formalités à remplir ...Pour devenir
 le tuteur de ma fille ……incroyable mais vrai……. C’est
à ce moment là, que je décidais de ne plus avoir de contact
 avec ma grand-mère et tout le reste de la famille, et que
j’envoyais valser tout le monde !

Je n’ai jamais demandé de l’argent à personne, je bossais
 15h par jour …..

Cela me rappelle quand vers l’âge de 12ans, en vacances chez
ma grand-mère qui avait 60ans, je faisais en sorte de ne pas
 trop manger….car elle ne cessait de me répéter que le fait
de nous prendre chez elle, lui coûtait cher!

Or, il s’avère que je servais de bonne à tout faire, et
 que je gardais du soir au matin les cinq enfants de ma
tante soeur de mon père …..Enfants qui avaient, 9mois, 3ans,
 4 ans 5ans et 9ans ………..

J’appris l’année d’après que ma grand-mère était payée
 500frs pour nous avoir en vacances…….500frs, c’était
 une somme, il y a 40ans….

 

 

Voici une photo de l'époque je suis celle qui est penchée!

 

bateau enfants

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà, pourquoi aujourd’hui, je suis revenue dans cette
 petite ville………. Pour tester mon baromètre émotionnel………..

J’essaye de saisir ce qui ne va pas ………..Je commence à
souffrir du dos et des genoux…..

La souffrance est une erreur de croyance……..

Alors, je me dis que je vais déposer sur la tombe de mon
père une TUILE, sur laquelle j’écrirais au marqueur
« REPOSE en PAIX afin que tes ENFANTS puissent VIVRE
désormais en PAIX » !

Oui, je crois que c’est une bonne idée……Déjà, je sens en
 moi, une dualité…….Dois-je signer à la fin du message
par mon prénom?

Aie ! !!aieeeeeee….. Là, je me sens comme une intruse ………..
aussi, je finis par décider de signer le message……
afin que le restant de la MALEDICTION° familiale qui
 pèse sur moi soit levée ……..…..
 ( °mal diction, mal dire )

Le matin du mercredi 1er juillet ( veille de la date
anniversaire de mon mariage ) juste avec mon mari, et
ce malgré un état nauséeux, je me rends à nouveau au
 cimetière, sous un soleil de plomb !  ………

En choisissant l’endroit qui me paraissait le mieux
 parmi les autres plaques qui trônaient ……. je me
suis sentie progressivement en accord avec mon geste,
 et que celui-ci était NATUREL ……..c’est
 indéfinissable comme sensation …….

Comme si j’avais trouvé ma place parmi les miens………..
 que mon nom apparaisse, était essentiel, car je
 faisais partie de cette famille, et qu’il fallait
que mon MOI d’aujourd’hui et mon MOI d’autrefois
 accepte cela ……….

Et sur le trajet du retour au camping, je m’aperçus
 que mes nausées avaient disparu comme par magie …..

Lundi 6 juillet, je me mets à la recherche d’un ostéopathe,
 car mon mari souffre d’un torticolis depuis la veille……..

J’en trouve un qui accepte de nous prendre le soir
 même, à 18h à 10kms du camping !

Je souris, en entendant l’adresse :
« avenue DELATTRE de TASSIGNY » !

--DE LATTRE DE TASSIGNY est le maréchal qui signa
 LA PAIX au nom de la France le 8 mai 1945 …

Or, l’orphelinat du DORAT avec la CHAPELLE :
 avenue Delattre de Tassigny….

VOIR CI- DESSSOUS

Mes parents sont morts tous les deux à quatre ans
d’écarts à MONDOR avenue Delattre de Tassigny…..

Voir, ci-dessous

Les ronds en vert fluo, sont les rues que j'ai habité :
--La rue de PLAISANCE quand j'ai eu ma fille aînée.....
--la rue de BOURGOGNE, c'estla région où j'achète ma maison !

 


--Docteur PAYEN rhumatologue pour la fibromyalgie :
  avenue Delattre de Tassigny.

--L'AGENCE IMMOBILIERE qui a vendu la maison de ma grand-mère
se trouve avenue delattre de Tassigny juste à côté du camping
 dans lequel j'ai passé mes vacances cette année.......
J'ai vérifié en rentrant chez moi, sur les papiers du
notaire ......

INCROYABLE......

--Une plaque commémorative à son Nom trône à l’entrée de la
 caserne dans laquelle je vis actuellement, comme quoi,
 celle-ci a été commandé en 1920 par le Général Delattre de
 Tassigny…..( il n’était pas encore maréchal )........

--Delattre de Tassigny : signifie "le cimetière de l’église, du temple" …………

Donc nous voici avec mon mari chez l’ostéopathe …….
il a environ 50ans, le crâne rasé et arbore une tenue
 d’été de motard………..du genre Harley Davidson……...
baba-cool !

Il est sympathique, et au cours de la consultation,
 j’apprends qu’il a un cabinet dans la petite ville
 de ma grand-mère qu’il fait des consultations tous
 les matins et qu’il y vit ………..

Il me demande son nom car il se pourrait qu’il l’ait connu ……..
Ce qui m’intrigue, c’est que Le cabinet dans lequel
je me trouve se situe à plus de 20kms du bled de ma grand-mère……..

Incroyable………Quel est le message ?

Il nous cite plusieurs personnes qui s’appellent CHEVALIER
 comme ma grand-mère, mais je lui réponds que non………
je ne les connais pas..

Aussi, il me dit la dernière c’est EVANGELIA……..
elle avait une superbe 4chevaux nickel, dans laquelle,
 il avait eu l’honneur de monter ………

il disait à mon mari que cette EVA était un vrai danger public,
et là, je ris de bon cœur car en effet, c’était bien ma
grand-mère……..

Quand elle est décédée, sa voiture avait été rachetée
par le pharmacien…….un vrai bijou….

Incroyable………… je n’en revenais pas encore…… j’avais
 été choisir l’ostéopathe qui soignait ma famille et
bien connu ma famille …….Nous avons ri en échangeant
sur les uns et les autres……….puis, il me dit d’un seul coup :
« Mais il y en a encore une autre EVANGELIA !!! »…

Oui, c’est une cousine à moi, mais je ne connais pas
son nom de femme……… Je la gardais quand je venais en
 vacances…

Et là, sur un ton naturel, il me donne son nom et
son adresse………et je suis scotchée….

Dans la voiture, je demande à mon mari si j’ai bien entendu
l’adresse qu’il a donné , ce à quoi, il me répond, oui,
c’est troublant .

Ma cousine habite rue des COURLIS………….or, Moi j’étais à 10kms
dans un camping, dont plusieurs mobil home portaient des
 noms d’oiseaux, et les COURLIS était le nom du mien !

Pourtant, j’aurais pu être placée dans le coin des fleurs,
 des coccinelles ou des libellules !!!

Non, je suis dans le coin des oiseaux, et mon mobil-home
s'appelle « les COURLIS »....Je reste baba.........

Je regarde sur internet et je vois que la rue où ma cousine
habite est elle aussi entourée par d’autres rues avec des
noms d’oiseaux …….

C’est intéressant de constater ce fait :
J’ai mal au dos et aux genoux, je ne vais pas chez l’ostéo………
donc l’A-M-I, pour que je reçoive le MESSAGE utilise
mon mari…….qui va souffrir d’un torticolis……Car l’AMI sait
 que je ne laisserais pas mon mari souffrir ………..

INCROYABLE……..Je raconte l’anecdote à mes filles, qui me
disent que c’est un SIGNE pour que je contacte cette fameuse
cousine EVANGELIA ………..prénom que je porte aussi ………
Il est vrai que je ne l’ai pas revue depuis qu’elle avait
 8ans, et aujourd’hui, elle en a 42…..

Je laisse passer deux jours et le troisième, c'est-à-dire
le 9 juillet, je me décide à appeler chez elle……et là,
 je tombe sur son mari qui m’accueille avec chaleur………

Il me dit qu’il a connu mon père avec qui il jouait aux boules
et qu’il le trouvait sympa …….. Evidemment, je n’ai fait aucun
 commentaire ……….

j’étais à l’écoute de mes émotions et je me
sentais …….bien ……..au fil de la conversation, j‘apprends
 que sa femme, ma cousine vient de commencer un nouveau
boulot aujourd’hui……….et qu’elle ne sera pas à la maison avant
20h30 !!!!!!

Il m’apprend qu’elle vient d’être embauchée au supermarché
de l’endroit où je suis en vacances ………donc, là où je vais
faire mes courses……. De mieux en mieux………..

Je décide donc d’y aller de suite pour la rencontrer,
convaincue de la reconnaître puisque d’après son mari,
 elle a toujours l’air d’une manouche ……….
comme lorsqu’elle était petite ……….

Je l’ai donc rencontrée à la caisse, et là, je lui
 dis qui je suis ………
Elle n’était pas surprise …….Je lui demande si entre temps,
 son mari l’a prévenue de ma visite ………..ce à quoi elle
 me répond sur un ton assez sec : « qu’elle a vu ma tuile
 au cimetière » !

Et là, j’ai senti que mon intervention au cimetière
n’avait pas été La bienvenue……

Ma cousine a connu mon père peu de temps avant qu’il ne
meurt………..et pour se faire aimer , mon père artiste
extraordinaire, lui avait peint plusieurs tableaux ……..
dont elle était fière ……….et là je pris conscience
 que c’était elle qui s’occupait d’entretenir la
 tombe et de la fleurir régulièrement ………

Cela faisait tout juste une semaine que j’avais mis
la tuile et déjà, elle avait fait des ravages sur le
 plan émotion…….

Ma cousine m’apprit qu’en fait, elle avait démissionné du
supermarché de sa ville dans lequel elle bossait depuis
16ans, car elle aurait fini par cogner sur l’une de ses
collègues ……….

Elle m’appela à 21h le soir même, mais j’étais en ligne …….
Elle m’invitait le lendemain soir à venir manger chez elle ………
Mon mari refusa ……….je fus très surprise……..

Il avait saisi que ma cousine et son mari me parleraient de
mon père comme d’un saint homme ……..aussi, je décidais
de ne pas rappeler, satisfaite de voir qu’une personne
aimait mon père au point d’entretenir sa tombe et sa
mémoire ……….

Toujours est-il que ma journée du lendemain fut riche …….
j’ai passé mon temps avec les assurances MILITAIRES pour
essayer de débloquer la situation qui m’empêche de signer
chez le notaire, pour l’achat de ma maison ……..

A SUIVRE …….. beatchapelle

 Voici le témoignage de l'une de mes clientes et membre
qui comme d'autres n'osent pas encore franchir le cap
d'écrire sur le forum!

Son TEMOIGNAGE fait ECHO à mon expérience
du PLONGEON dans le PASSE, et c'est avec plaisir
et grand bonheur que je le diffuse pour vous
en faire profiter
Après chaque consultation, Aurélie, ma cliente
 raconte à son mari les différents sujets abordés!
et ce jour-là, elle lui raconte l'expérience
de mon père et du cimetière......

A la fin de sa conversation, son mari jean Daniel
lui dit, il est temps pour moi aussi que j'aille
sur la tombe de mon père !

Aurélie est scotchée! JD n'a pas été sur la tombe
 de son père depuis l'âge de 12ans et il en a trente .......
Il reprochait à son père de s'être suicidé .......

Il prévient sa femme, que cela risque de ne rien
 lui apporter !!!
Or, ce qu'il ne sait pas, c'est que, rien que le
 fait de l'avoir proposer d'y aller est déjà
 un miracle..
Et là, il rajoute qu'il a confiance en Mme Chapelle,
parce qu'il voit que sa femme va beaucoup mieux ....

Merci à eux et à vous tous de votre confiance ....

 

Message reçu le lundi 20 juillet 2009 à 20h49 en MP

Béatrice,

Je vous écris dans ce mail le déroulement de ma
journée de dimanche avec Jean-Daniel.

Jean-Daniel a pris un pot en terre cuite que
 nous avions dans le garage.
Il a pensé le mettre à l'envers sur la tombe.
Je lui ai suggéré de le remplir et de mettre une
plante dedans afin qu'il soit plus
lourd et ne tombe pas...

Il l'a rempli de terre (avec un peu de tourbe pour
conserver l'humidité) et nous avons, tous les deux,
 pensé mettre une graine dedans pour symboliser
 la nouvelle vie.

Cependant, nous étions sceptique sur le fait
 qu'elle pousse en plein été, sous la chaleur.

Alors, je lui ai dit : et pourquoi tu ne mettrais
pas la petite pousse du géranium vivace qui a poussé
 toute seule dans le pot d'une plante voisine :
une fétuque qui a des feuilles sèches "orangées"
et qui ressemble à une plante morte pour
n'importe qui... (mais elle est vivante).

Et il a approuvé. Il a retiré cette pousse de géranium
 de son lieu d'origine, en prenant sans faire exprès
 un morceau de la fétuque.
Il a planté le tout dans son pot en terre.

Surprise qu'il y ait un morceau de fétuque (plante
qui semble morte!), je demande à Jean-Daniel :
 pourquoi il a mis un morceau de fétuque?

Il me répond qu'elle est venue avec.
 
Je lui dis : "et tu ne l'enlèves pas ?"
Il me dit : "non".
Je lui réponds de faire comme il le sentait.

Ensuite il a pris un feutre indélébile et a noté
 sur le haut du pot, en spirale, ces mots :
"Le 19 juillet 2009
Une chaise qui bascule;
ta vie que tu tires d'un trait;
ligne du passé excusé pour le
point d'un nouveau départ.

Par ces mots, je te libère et me libère
pour une nouvelle vie."

Je lui signale qu'il ne faut pas
qu'il oublie de signer.
Alors, il signe : "Jean-Daniel, ton fils".

Il met un peu de vernis sur le haut du pot pour
 recouvrir et protéger ses mots.

Il prend quelques produits ménagers (un seau, de l'eau,
 du vinaigre blanc...), l'appareil photo... et s'apprête
 à partir 'sans moi'.

Je lui dis (sur les conseils de Béatrice qui m'a dit
 qu'il était mieux que je l'accompagne) : "je viens
 avec toi et je resterai dans la
voiture si tu le souhaites, je pourrai conduire si tu
as besoin."

Nous sommes parti et avons fait la route dans
 le silence.
Le cimetière, où est enterré son père, est à Vieille
 Eglise en Yvelines, route de St Benoît.

J'ai souri car Béatrice m'avait déjà dit lors de nos
 scéances que Benoît signifiait "bien dire les choses"!
Mais n'ai rien dit à Jean-Daniel.

Arrivés sur place, il décide de s'y rendre seul (je reste
 dans la voiture) et prend dans le vide-poche un cadre
 photo qu'il avait retourné. Je vois quand il la prend,
 car il ne cherche pas à me la cacher, que c'est une
 photo de nous deux.

Il revient environ 30 à 45 minutes plus tard.
Je vois dans ses yeux qu'il a pleuré et est très ému.
 Il remet le seau dans le coffre et me dit :
 "viens si tu veux.".

Je lui réponds: " est-ce que tu le veux, toi ?"
Il m'ouvre la porte de la voiture.

Nous entrons dans le cimetière et il me prévient :
"ne t'attends pas à des miracles comme tombe".
Je lui ai répondu que je ne m'attendais à rien.

Le cimetière est séparé en deux par une haie de laurier,
Jean-Daniel m'emmène dans la seconde partie qui est une
prairie avec quelques anciennes tombes éparses.

La dernière fois qu'il est venu sur la tombe de son père,
c'était avec son éducatrice de la DASS, il avait
 environ 12 ans.

Il me dit se souvenir qu'elle était contre un mur et
 que le nom de son père était inscrit sur le côté.
 Il m'emmène devant la troisième tombe à droite et
 me dit qu'il croit que c'est celle-là mais qu'il
n'a pas retrouvé le nom inscrit. Il avait déposé
auparavant le pot sur la première marche de la tombe en
béton.

Très ému, il dit ses mots à haute voix.

J'attends un peu puis l'embrasse pour lui montrer
 que je suis là.

Nous sommes retournés à la voiture.

Il me dit : "je renais aujourd'hui"
(comme moi je suis renais le 28 juin 2009 d'après
Béatrice) et il me propose d'aller faire une promenade
aux étangs de Hollande (endroit où il a déjà été avec
 sa famille d'accueil).

J'accepte et le guide sur la route pour y aller
 (car il n'avait pas préparé cet itinéraire).

Sur le chemin, je lui fait part de l'anecdote de la
 route St Benoît.
Jean-Daniel a l'air soulagé.

Nous nous promenons autour de deux étangs qui sont
 dans le parc de la haute vallée de Chevreuse.
 Nous discutons.

Sur le chemin, nous croisons des chevaux.
Un cheval nommé Roméo refusait de s'engager sur le
chemin de 3 m de large servant de retenu d'eau entre
 les 2 étangs.

Il fait demi-tour, tourne en rond...Je propose à la
 cavalière de l'aider en précisant que nous sommes
 nous-même cavalier.
Elle accepte. Je prend une rêne, me met à côté du
cheval et il avance, sans que je tire.

Je fais un premier essai pour le lâcher et il s'arrête,
je le reprends et un peu plus loin, je retente.
 Je le lâche, continue de marcher à ces côtés quelques
pas puis m'arrête et salue la cavalière,
qui me remercie. Jean-Daniel nous suivait un
 peu en arrière.
Nous reprenons notre promenade, en s'éloignant
des chevaux,
dans l'autre sens. Nous en croisons d'autres plus
loin... et rentrons
à la maison.

Béatrice, comment interprêtez-vous cette expérience ?

Je vous appelle demain; pendant ou après la
conversation avec mon patron. Grand défis pour moi !
 Je suis rassurée que vous
m'ayez dit que cela allait bien se passer car je
ne peux que constater des événements que vous m'avez
prédit se produirent : Jean-Daniel qui changerait,
 me suivrait dans mes démarches !

Le dernier événement :dimanche après-midi, ma soeur
 nous a rendu visite et me dit qu'elle commence à se
 renseigner, comme ça, sur les licences professionnelles
 liées à l'environnement pour compléter son BTS et
l'école d'ingénieur "économiste"en apprentissage.

Dans la conversation avec mon père, vous aviez
 glissé une phrase destinée à aider ma soeur par
 rapport à l'apprentissage.
Elle qui, il y a encore 1 mois, parlait d'arrêter
 ces études après le BTS...

A demain Béatrice, avec joie!

Aurélie