Briser la Malédiction voyance

Nouvelles démystifications pour Noelle où  CLAIR-Voyance et PRE-Voyance

lui ont permis de se libérer de PROMESSES qui l'enchaînaient  au PASSE......

 

 

Jeudi 20 septembre 2007-23:50 (message de Noelle)

 Bonjour ma chère Béatrice

Voilà, ce matin, je me suis réveillée avec un peu de maux de tête

lancinants sans avoir pris d’antalgique cette nuit ;

 J’ai dès 9h du matin appelé l’ostéopathe Thierry, qui m’a fait

 décrire mes douleurs et il ne croit pas que celles-ci

 proviennent des cervicales ! Il m’a conseillé de consulter mon

 médecin….  Au cas où ces douleurs persisteraient  ………..

 

Ce que j’ai fait et c’est un répondeur qui se met en route pour

 indiquer d’appeler le 15 pour les urgences ….

J’essaye maintenant de te retranscrire les grandes lignes de

 mes dernières démarches avec toi, afin de me libérer

 totalement de l’emprise de ROBERT ! Et le fait de le relater

 sur le forum, me permettra de confirmer ce désir …….

 

Dans un but thérapeutique, tu m’as faite inscrire sur

«  NETCLUB, »  site de rencontre, afin que je puisse

IDENTIFIER certaines de mes PEURS, afin de pouvoir

 ensuite les apprivoiser ………

Mais là, encore, pas de discours philosophique, seule la mise

en ACTION permet les changements…

 Aussi pour commencer, tu m’as dicté différents messages à

Afin de les envoyer à différents hommes inscrits qui

Semblaient  correspondre  à mon « TYPE d’HOMMES » !

Aie !!Aieee……

 

Donc, parmi eux, je me mis à échanger avec un certain Thierry

Pour lequel,  et c’est avec un certain étonnement, je ressentis

 le vif désir  de le rencontrer…

C'est-à-dire de le voir en chair et en os……  Surprise, de ma demande

Car, me connaissant ……………..Tu m’y as vivement

 encouragé, et pour cela, tu as même été jusqu’à accepter

qu’il partage un week-end de  vacances, avec Toi et ta famille,

et Catherine……

 

Dès la 1ère soirée, je ressentais comme une sorte d’agacement dû…

 au fait que j’avais l’impression qu’il ramenait tout à lui !!!

 

Je le lui ai exprimé……..en lui expliquant qu’un tel comportement

 me ramenait à une forme de non existence, et d’étouffement ………….

Malgré ses promesses d’essayer de changer cela, au fil

 des heures son attitude resta la même !

 

Heureusement que vous étiez tous là, présent !

 Je décidai de ne pas poursuivre avec lui, il me rappelait

 trop le comportement  de Robert, et j’ai réalisé que

c’était trop douloureux !

 

 

D’où mon envie de ne plus avoir ce genre de relation !

A mon retour de vacances, je t’exprime que l’expérience

 vécue avec Thierry a réveillé en moi, des sentiments et

 attachement pour Robert que je croyais envolés, depuis un an !!!

 

Aussi, afin de permettre de briser cette MALEDICTION

Le 19 juillet, tu me dictes un message à Robert ;

( j’avais réussi à obtenir par le plus grand des hasards

son N°) de portable par une ex voisine Rose âgée de 82ans ……

.Je lui délivre sur sa messagerie vocale, en lui faisant bien

part que j’attendais un écho de lui !

 

Tu me fais prendre consciences (j’en étais toute émue) que

 Robert m’avait fait une déclaration à une certaine époque,

 qui était restée marquée en moi, et qui m’empêchait

aujourd’hui malgré moi, de me laisser approcher par

d’autres hommes !

 

Déclaration que j’avais interprétée et donc vécue de la

façon suivante :

« Comme quoi, j’étais la femme idéale, parfaite, la femme de sa vie »

 

Et inlassablement, Béatrice, je ne cessais de te rabâcher,

 que j’avais très envie de le rencontrer à nouveau, afin de

 tester mon baromètre émotionnel, pour pouvoir constater où

 j’en étais dans mes sentiments !

 

Sa seule présence déjà ; me permettrait de m’en rendre compte !

Peut-être y aurait-il un déclic  dans un sens comme dans un autre ?

 

Le fameux 4 août( naissance du fameux GRD-père PAUL,

 voir l’histoire des attouchements) au cours d’une

 consultation, tu me proposes une DEMARCHE, un plan

 d’action dont en voici la teneur :

« Etant donné qu’il n’a répondu  à aucun des messages

téléphoniques, que tu lui a laissés entre le 19 juillet et

 le 3août, soit tu payes  les services d’un détective privé,

 soit tu te mets en planque dans ton camping car devant

 le bureau de poste du lieu où il a une soi-disant boîte postale !

 

J’étais OK, avec tes propositions… et  voilà que quelques

 jours  après en croyant composer un N° 0800, service

 qui permet d’identifier le message vocal d’un portable,

 sans que le propriétaire ne soit dérangé, de façon

 inattendue, j’entends la voix de Robert qui décroche

 et qui dit : « Allo oui !!! »

 

Pétrifiée, le souffle court, je raccroche…….je reste

 hébétée, tremblante, le cœur battant la chamade,

 les jambes flageolantes !

 

Alors, là, vraiment, je ne m’y attendais pas du tout !!

 Et c’est là, que je m’aperçus qu'en fait j’avais PEUR

  de lui parler, qu’en serait-il au moment de le rencontrer !!.......

 

Bonne expérience et prise de conscience me diras-tu ….

 Invitée, à Ménil, le 1er août , chez les parents de Patrick

 ( mon 1er amour, mort il y a 24ans dans un accident

 de camping car) je décide le lendemain 2 août de

 pousser la balade  jusqu’au village de Saint Julien afin

 de me mettre en planque dans mon CAMPING CAR,

 toute la Ste Journée……..(camping car d'occasion

 que Béatrice  m'a fait acheter)

 

Petit clin d’œil, je ne savais pas à ce moment là que ce

 jour-là, était fêté la St Julien, qui est le jour de

 naissance de mon frère ERIC, ( cela nous renvoie au

 KINE Eric) ! Je crois que c’est ce jour-là, que j’ai vu

 pour la dernière fois Robert………La journée va s’étirer

 péniblement !

Mais aucun Robert à l’horizon !!!

 

Te souviens-tu Béatrice, quand tu insistais qu’en fait

 j’avais peur de le rencontrer pour  entendre de sa

 propre bouche les mots suivants :

  « Non Noelle, c’est fini, je ne t’aime plus …….. !

 

Ainsi en restant dans le doute, je pouvais continuer à vivre

 dans une certaine illusion, qui, elle me permettait

 de survivre !!

 

Et oui, c’est vrai que j’aurai pu, même en bégayant

 me présenter à lui au téléphone…

Eh, bien ..moi…non !!!

 

 J’avais très envie de me libérer de cette PROMESSE

, comme quoi, «  j’étais, d’après lui, la femme de sa vie »

et en même temps, je ressentais une énorme trouille

 d’entendre sa réponse !

 

En fait, inconsciemment, je cherchais à maintenir un lien !

 

Alors, Béatrice se « fâcha  » et me parla ainsi :

STOP !, Ca suffit ! Arrête de raser les murs, redresse-toi,

 maintenant et deviens, un GUERRIER ! Tu vas partir à sa

 recherche pour te confronter à lui et à tes peurs!

  

J’accepte la peur au ventre, de tenter l’aventure qu’elle

 va me proposer, la sachant à mes côtés à tout moment ;

 Ses fidèles clients savent de quoi, je parle……..

(Petit rappel pour ceux qui ne savent pas ou qui ne se

 souviennent plus : Robert et moi étions amoureux, et amants !

  et  il exerçait en tant que PSY…………Du jour au lendemain, il

 a disparu dans la nature…….sans crier gare…….……d’où le

 fait que j’ai campé toute une journée à St Julien, petite ville

dans laquelle d'après des rumeurs, il se serait installé !

 

 Logiquement, comme Béatrice me le fait remarquer

en tant  que psy, il est bien placé pour comprendre

l’importance de ma démarche et faire en sorte d’y répondre !

Surtout qu’il avait tendance à me reprocher, de ne jamais aller

 jusqu’au bout des choses, voire de mes envies………  

 

De plus pourquoi, quelques mois après sa disparition,

m'a-t-il envoyéune carte sur laquelle, il m’exprimait 

 toute son affection………C'est plutôt cruel! Non!!

Mais je ne savais  où le joindre……..juste un tampon

 de poste qui m’indiquait  une ville……. Et depuis ……..rien………

 

Donc, Béatrice me concocte la stratégie suivante :

Elle envisage d’envoyer un courrier à Robert ou

 (plus exactement à sa boîte postale ) de chez elle,

 pour le prévenir que je cherche à le rencontrer, afin qu’il

 m’appelle pour que nous fixions un lieu de rencontre ;

et que dans le cas d’un refus, j’irai coller des affiches

dans sa région ! Affiche qui  promet une récompense

à toute personne  qui donnera des renseignements sur lui !!!

N’oubliez pas qu’il est psy……….

 

Pour en revenir au courrier, elle me fait rajouter

sur le message :

Que si cela ne suffit pas, qu’en dernier lieu, j’irai à

 la gendarmerie pour leur signaler ta disparition » !

OUAH !!!!!

 

La lettre fut envoyée le 16 août, avec l’espoir que Robert

  réagisse……Mais celle-ci restera sans réponse…..

 

Il est vrai, qu’il croit toujours que je n’irais pas

 jusqu’au bout de ce que je lui avais écrit ………

 

Mais, il ne connaissait pas mon PSY-COACH Beatchapelle,

 qui m’entraîne dans l’action     :

Elle me compose une affiche ( photo et texte ) et met

en mouvement ses « troupes » , c'est-à-dire la solidarité

 des uns et des autres , membres du forum ou non !

(Merci à vous tous de vos encouragements)

 

Il fut donc convenu, que j’irai sur place à 360kms de

 chez moi, enquêter auprès des différentes relations amicales,

 que nous avions en commun avec Robert, pour coller

 des affiches si nécessaire …………Pour cela,  je serai

 accompagnée par Marie,  une cliente de Béatrice qui

 me servira de soutien, voire d’agent de liaison avec Béatrice……..

 Elle s’était déjà trouvée dans une situation similaire en

 avril dernier ……. Et Béatrice l’avait faite accompagnée

 par Rose …………….De Paris, leur mission, les a conduites

 en Suisse, ….   

 

J’accepte ce côté réconfortant de ma mission, avec

 soulagement et bonheur ……….Ainsi je me sentirai plus forte

 et moins seule !

Je partirai de Normandie en voiture, et Marie qui habite

 Paris prendra le train, et nous nous retrouverons à la gare

 de Tours !

 

Pour chaque intervention prévue, Béatrice me rédige des

 questions réponses susceptibles de m’être utiles ;

Ouf, ainsi coachée, je me sens plus rassurée !!!

 

J’avais prévu de partir le 25 août mais faute de place

dans les hôtels, je récupère Marie, à la gare de Tours le

 dimanche 26………..( ste Natacha = Nathalie= jour de

 naissance de mon père, et du fils de Marie )

 

Comme convenue, nous faisons du porte à porte, encouragées

 par Béatrice en directe au Téléphone, nous collons trois affiches ;

J’avais prévenu Marc et Olivier de vieux amis, de ma

 démarche………et comme par hasard, ils seront absents

 pendant la durée de mon séjour…… ils habitent à côté

 de cette ville …….. !

 

Juste après avoir collé ces fameuses affiches, Olivier me

 téléphone, en colère et m’ordonne de quitter son village

 et d’aller prospecter vers un bled à 20kms de chez lui !

Il prétendait que c’était dans ce « bled » que se cachait

Robert…………ET il me raccroche au nez !

 

Je me sens, complètement anéantie par la violence de

 sa réaction…..j’en les pattes sciées…….

 

J’étais tellement suffoquée que je n’ai pas retenu le nom

 du bled !!!! Et aussi sec, remontée, je le rappelle pour lui

 redemander le nom exact de l’endroit ; et là, il articule

 clairement le nom soufflé par Marc, qui lui reste

 lâchement dans l’ombre !!

 

Sautant de joie, Marie et moi, réalisons que ça a fonctionné et

nous nous précipitons pour décoller les affiches !

 

Puis nous prévenons Béatrice qui nous rappelle à l’ordre en disant :

" Non, non, non, remettez-moi ces affiches, qu’est-ce que c’est ce

bordel !

 

Tant que l’information n’est pas vérifiée, vous me laissez les affiches

où elles sont !!

-Alors !!! Vous allez vite fait, me les recoller !"

-OK ! Chef !

 

Du coup, au vu de l’autorité du coach, nous nous sommes

Empressées de recoller les affiches, en reconnaissant

 le lendemain que Béatrice  avait eu raison !

Car, après avoir sillonné les rues principales du bled donné

par Olivier, notre recherche s’avéra sans résultat !

 

Mais ce soir-là, j’eus l’appétit coupé à cause du comportement

 inattendu et violent d’Olivier à mon égard ! Alors qu’en fait

 il n’était pas concerné par ma DEMARCHE  !!

Que craignait-il ?

 

Et même, si cela me semble difficile et pesant, j’écoute

 Béatrice car j’ai confiance en elle !

 Jusqu’à ce jour, toutes les démarches, qu’elle m’a fait

vivre, ont été couronnées de succès.

 Aussi, nous poursuivons notre recherche les jours

 suivants, avec l’impression qu’un mutisme règne et pèse !

 Le lundi soir, dernier jour, après avoir fait le point de la

journée avec Marie et Béatrice,  je leur déclare paniquée,

 qu’il est hors de question que j’aille à la gendarmerie !

 A SUIVRE

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site